China Art

28 janvier 2016 - Exposition, Inspiration

A l’aube du Nouvel An chinois et pendant que les singes du monde entier se préparent en coulisses à célébrer leur année, la Chine rayonne déjà sur le Vieux Continent. Avec une production d’art contemporain protéiforme et luxuriante, la Chine focalise spécifiquement l’attention de la France qui dédie nombre d’expositions aux multiples visages de sa nation. Exposés dans le monde entier, les artistes chinois font donc escale à Paris pour témoigner d’une créativité puissante, rarement dénuée de sens politique…

"New", sculpture de Xu Zhen à la Fondation Louis Vuitton

« New », sculpture de Xu Zhen à la Fondation Louis Vuitton

L’évènement de la rentrée 2016, c’est sans nulle doute la double exposition dédiée à l’art contemporain chinois à la Fondation Louis Vuitton. Inaugurée le 27 janvier, elle révèle les individualités derrière la foule, et consacre l’art contemporain chinois à travers une sélection hétérogène, fruit d’une terre soumise à la turbulence des mutations. Le concept de courants artistiques aux oubliettes, l’exposition “Bentu” dévoile douze artistes chinois dans un large éventail d’arts et techniques. Au fait des nouvelles formes de création et ouverts au marché de l’art l’international, des artistes comme Xu Zhen, qui revendique sa Mercedes pour aller travailler, assument la comparaison de l’artiste à une marque. D’autres, plus discrets, incarnent une réalisation polymorphe, comme Liu Whei, connu notamment pour ses peintures multicolores imaginées en numérique et réalisées sur toile. D’autres encore ne font pas totalement table rase du passé et revendiquent une “tradition dans l’air du temps”… À 23 ans, Hao Liang se compare à un chercheur et puise dans la révolution culturelle pour en extraire la modernité à contre jour à travers des peintures sur soie sophistiquées.

Liu Wei, Liberation No.1

Liu Wei, Liberation No.1

Hao Liang, The Flourishing and Withering in Four Seasons

Hao Liang, The Flourishing and Withering in Four Seasons

Le Buddha de

Le Buddha de Zhang Huan

En parallèle, le nouvel accrochage de la Collection de la Fondation Louis Vuitton réunit onze artistes de renommée internationale dont les stars Zhang Huan et son imposante sculpture de cuivre Long Island Buddha et Ai Wei Wei avec son installation Tree en morceaux de bois…

Tree, oeuvre d'Ai Wei Wei exposée à la Fondation Louis vuitton

Tree, oeuvre d’Ai Wei Wei exposée à la Fondation Louis Vuitton

Figure phare de la Fondation Louis Vuitton, Ai Wei Wei est sur tous les fronts. À peine retiré de deux expositions danoises pour protester contre la décision d’autorisation de la confiscation des biens des réfugiés, l’artiste performeur peuple Le Bon Marché de créatures en bambous inspirées du Livre des Monts et des Mers, contes épiques de l’Antiquité chinoise…À travers une trentaine de personnages oniriques, Ai Wei Wei convoque la technique ancestrale du cerf-volant dans une démarche aussi avant-gardiste que la collaboration entre Murakami et Marc Jacobs pour Louis Vuitton lancée en 2003. Nouveau média, nouveau public et nouveau musée, l’espace commercial du Grand Magasin crée ainsi des contraintes inédites pour celui qui se réclame de Duchamp.  Première exposition de créations originales de l’artiste en France, “Er Xi” est une aire de jeux qui surprend et émerveille autant qu’elle interroge sur les cadres de l’art…

Ai Wei Wei au Bon Marché

Ai Wei Wei au Bon Marché

Ai Wei Wei au Bon Marché

Ai Wei Wei au Bon Marché

Ai Wei Wei au Bon Marché

Ai Wei Wei au Bon Marché

Artiste majeur de la scène indépendante chinoise, Ai Wei Wei est également connu à l’international pour ses pieds de nez au gouvernement chinois et son combat contre toute forme d’atteinte à la liberté individuelle, en dernier lieu l’annulation de ses expositions au Danemark pour protester contre la loi de saisie des biens privés des réfugiés. En 2012, le film “Never Sorry” tirait le portrait de ce dissident de la République Populaire traqué par les autorités chinoises. Après avoir fermé son blog, détruit son nouveau studio de création et l’avoir tenu en détention secrète, le gouvernement chinois a offert un séjour en prison de 81 jours à Ai Wei Wei. En juillet dernier, il récupérait son passeport suite à quatre ans de liberté conditionnelle…

 « J’ai été extrêmement choqué en apprenant hier que le gouvernement danois a décidé de saisir les biens privés des réfugiés. Conséquence de cette décision sans vergogne, je me retire de votre exposition Une nouvelle dynastie – Créée en Chine pour protester contre la décision du gouvernement danois. Veuillez accepter mes regrets, je vous remercie pour votre soutien de longue date. Je vous demande pardon pour les désagréments causés ».

« J’ai été extrêmement choqué en apprenant hier que le gouvernement danois a décidé de saisir les biens privés des réfugiés. Conséquence de cette décision sans vergogne, je me retire de votre exposition Une nouvelle dynastie – Créée en Chine pour protester contre la décision du gouvernement danois. Veuillez accepter mes regrets, je vous remercie pour votre soutien de longue date. Je vous demande pardon pour les désagréments causés » Ai Wei Wei.

Ai Weiwei: Never Sorry OFFICIAL TRAILER

Autre militant influencé par Duchamp, l’artiste chinois Huang Yong Ping investira la nef du Grand Palais pour la prochaine Monumenta. Fondateur du mouvement Xiamen Dada, installé à Paris depuis 1989, Ping s’est exilé après le massacre de la jeunesse chinoise à Tiananmen, en signe de rébellion contre le totalitarisme. Allant jusqu’à passer à la machine à laver une Histoire de la Peinture Moderne et une Histoire de la Peinture Chinoise pour en extraire l’ultime substrat, il est à l’origine d’une oeuvre théâtrale, symbolique et non dénuée de violence qui frappe les imaginations sans détour…

Huang Yong Ping

Huang Yong Ping

À l’image de ses nombreux artistes contemporains, la Chine déborde d’une créativité engagée qui se réincarne chaque jour dans un processus d’évolution perpétuelle, suivant les remous de sa société.

Xiao Zhu, Breathe Again

Xiao Zhu, Breathe Again

En juin 2015, le spécialiste chinois de la purification de l’air Xiao Zhu lançait une campagne de sensibilisation choc pour mobiliser les chinois contre les fumées des usines, responsables de la mort de centaines d’enfants. Pour combattre ce problème sanitaire majeur, l’entreprise lançait l’opération “Breathe Again”, une installation qui utilisait les émanations toxiques des usines comme écran géant pour projeter des visages d’enfants en pleurs… Percutant.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/29CnPud