Do you speak Marais?

15 septembre 2016 - Exposition, Inspiration

Promu Zone Touristique Internationale par la loi Macron en 2015, le Marais parisien a muté en haut lieu du tourisme de luxe en l’espace de deux ans. Exit vie de quartier, calme et volupté, les grandes enseignes de la mode ont fini par coloniser cet ancien rebut des fortunes mondiales. Rive gauche VS rive droite, le match ne fait que commencer…

moncler-marais-19-hr-e1443709474195-1450x650

Boutique Moncler Marais

Cible idéale pour rajeunir son image et conquérir une clientèle plus jeune au coeur des villes, le Marais opère une métamorphose éclair depuis fin 2014. En un laps de temps record, la rue des Archives a accueilli pas moins de cinq enseignes de prêt-à-porter de luxe pour homme parmi lesquelles Fendi, Moncler, Valentino, Givenchy et Gucci. Après ce coup de génie à l’initiative pour le commerce du luxe parisien, la suite n’a été que surenchère avec l’installation de Paul Smith, J.M. Weston, John Galliano, et l’arrivée des labels spécialisés beauté. Entre le numéro un et le numéro 50 de la rue des Francs-Bourgeois à Paris, soit 600 mètres, pas moins de 15 enseignes dédiées à la beauté ont pris leurs quartiers : Guerlain, Chanel L’Occitane, Bobbi Brown, Jo Malone, Dyptique, L’Oréal Dermacenter, Penhaligon’s après Aqua di Parma (LVMH) . Si la rumeur veut que Dior et Louis Vuitton envisagent de plus en plus sérieusement ce secteur, une toute autre branche du luxe est également en train d’oeuvrer au développement du quartier…

L'Oréal Dermacenter

L’Oréal Dermacenter

Boutique Gucci Marais

Boutique Gucci Marais

Boutique Chanel Marais

Boutique Chanel Marais

Arrivée au printemps 2016 dans le Marais, l’enseigne de lingerie et bain haut-de-gamme Simone Pérèle célèbre en ce lieu l’ouverture de sa première boutique en propre. Historiquement distribuée en multimarques, Simone Pérèle vise un marché de niche de plus en plus difficile à atteindre avec la disparition fulgurante des enseignes de lingerie spécialisées. Pour dépasser la menace d’extinction, la solution était toute trouvée : assurer sa visibilité via une nouvelle vitrine au coeur de la capitale : dans le Marais.

Boutique Simone Pérèle Marais

Boutique Simone Pérèle Marais

Par effet d’imitation, ce quartier auparavant réputé pour ses petits créateurs a dans le même temps attiré nombre de marques connues comme Maje, J.Crew et The Kooples – qui compte à elle seule pas moins de cinq enseignes dans le Marais !

Boutique J.Crew Marais

Boutique J.Crew Marais

Devenu ultra-branché, le Marais pourrait bien représenter le nouvel eldorado du luxe. Fini le clivage rive gauche/ rive droite, le tarif des baux à renouveler n’étant plus assez rentable pour les petits créateurs, le luxe de l’avenue Montaigne s’exporte à présent au coeur des quartiers populaires, prouvant sa volonté de décomplexer et rajeunir son image…

BHV/Marais

Moteur initial de cette gentrification éclair, le BHV/Marais oeuvre depuis 2013 à l’établissement de cette nouvelle identité géographique. Après avoir adopté la particule miracle (« Marais »), ancrage physique pleinement constitutif de son identité à l’heure où tous les autres grands magasins parisiens se situent boulevard Haussmann, les travaux de rénovation de l’espace de vente terminés en 2014 ont largement boosté l’attractivité de l’enseigne – et du Marais himself.

expo-160-ans

Fondé en 1856, le deuxième plus grand magasin parisien après Le Bon Marché fête actuellement ses 160 ans à travers une rétrospective évènement qui retrace l’histoire de ce haut lieu du shopping. Du Grand Bazar de l’Hôtel de Ville au BHV/Marais, l’exposition dévoile les nombreux agrandissements du bâtiments et illustre les innovations créatives de ce pionnier de l’offre commerciale, notamment la mise en place d’un service après-vente à domicile dès 1975, le développement de l’un des premiers sites Internet dans les années 1990 et la mise en place du crédit à la consommation dans les années 70. Mais la créativité de l’enseigne ne s’arrête pas là puisque son parcours est jalonné de collaborations avec des artistes phares de la scènes internationale comme Marcel Duchamp qui trouvera au rayon quincaillerie son premier ready-made.

bhv-marais-sep-2016-paris-dailyshopwindow (1)

Les vitrines du BHV Marais pour leurs 160 ans

Lieu d’inspiration, fournisseur, mécène… Ce sixième sens artistique vieux de 160 ans et propre au BHV/Marais sera également célébré via la distribution de produits dérivés exclusifs rassemblant tous les univers de l’enseigne, de la bibliothèque Mikado au cabas Vanessa Bruno. Enfin, l’exposition se prolongera dans la rue, du 7 septembre au 10 octobre prochain, sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris. Et, pour son anniversaire, il s’offre un cadeau pas comme les autres : un énorme spectacle de mapping vidéo sur sa façade. Le mapping ? C’est la technique qui transforme les tours HLM en Tetris et les palais présidentiels en oeuvres d’art. Mardi à 21h, le collectif We Love Art a métamorphosé LE BHV MARAIS en une fabrique poétique qui a construit en live un gâteau d’anniversaire grandiose – à dévorer des yeux depuis le parvis de l’Hôtel de Ville, et aussi des oreilles avec l’intervention techno du très « Tatiesque » Jacques, conçue en partenariat avec Busy P.

L’hommage anniversaire se tourne également vers l’avenir puisque le BHV/Marais fourmille de projets à l’horizon 2017. À peine désignée premier grand magasin parisien à pouvoir ouvrir tous les dimanches de l’année, l’enseigne entrevoit une ouverture à Dubaï, la création d’une fondation d’entreprise dédiée à l’art pour renforcer son rayonnement, l’inauguration de cours intérieures ouvertes au public et l’arrivée prochaine d’un site marchand… Pas de doute, le Marais n’a définitivement plus rien de stagnant !

Retrouvez toutes les vitrines du BHV Marais pour leurs 160 ans sur notre site dailyshopwindow

bhv-marais-sep-2016-paris-dailyshopwindow (2)

Les 160 ans du BHV

bhv-marais-sep-2016-paris-dailyshopwindow

Les 160 ans du BHV

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2cahIuL