Gonflé ! Jeff Koons et la mode

25 novembre 2014 - Exposition

Artiste contemporain le plus cher au monde et vivant, Jeff Koons, du haut de ses trente-cinq ans de carrière se voit offrir du 26 novembre au 27 avril la première grande rétrospective parisienne et européenne au Centre Georges Pompidou.

"Balloon Dog" faisant partie de l'exposition "Jeff Koons, la rétrospectiveé au centre Georges Pompidou

« Balloon Dog » faisant partie de l’exposition « Jeff Koons, la rétrospectiveé au centre Pompidou

L’exposition événement qui se veut grand angle sur le parcours artistique de maître Koons dévoile à travers cent œuvres mêlant sculpture et peinture l’essence naïve, régressive et ironique de cet expert es kitsch. Pour la première fois, le grand public pourra même admirer l’une de ses œuvres inédites « Ariadne » appartenant à sa dernière série en date « Gazing Ball » : des reproductions de sculptures classiques détournées.

"Ariadne", Jeff Koons

« Ariadne », Jeff Koons

King of pop mais aussi king of choc, un éther sulfureux plane autour de Jeff Koons qui n’avait pas manqué le cœur du scandale dans les années 90 en se mettant en scène avec sa compagne star du X italien – la Cicciolina, à travers des sculptures pornographiques dévoilées à la Biennale de Venise…

La Cicciolina & Jeff Koons

La Cicciolina & Jeff Koons

Près de vingt ans plus tard, en 2008, le très controversé Jeff Koons remettait le couvert en étant le premier plasticien contemporain exposé à Versailles.

"Balloon Flower" exposé à Versailles en 2008, Jeff Koons

« Balloon Flower » exposé à Versailles en 2008, Jeff Koons

Pour l’occasion, l’homme avait dégainé ses plus belles sculptures entre démesure et exubérance. Introduisant la culture de masse d’une société matérialiste dans le joyau du baroque français, la situation était cartoonesque mais pas inadaptée, comme semblait le clamer le gigantesque « Balloon Flower » festif planté dans la cour d’honneur de Versailles – un trompe-l’œil en métal de ballon de baudruche en forme de fleur.

"Lobster" à Versailles, Jeff Koons

« Lobster » à Versailles, Jeff Koons

Gonflé ? Jeff Koons l’est par son audace et par la légèreté de ses œuvres en acier – illusions parfaites de jouets en plastique gonflable comme son homard géant (Lobster) et autres métaphores très… ballonnées. Celui qui a fait de l’enfance un terreau d’inspiration controversé semble déterminé à en conserver le souffle facétieux de ses œuvres aériennes.

"Popeye", Jeff Koons

« Popeye », Jeff Koons

De son « One Ball Equilibrium Tank » (1985), sculpture d’un ballon de basket défiant les lois de la pesanteur en équilibre au milieu d’un aquarium par l’opération du Saint-Prix Nobel de Physique Richard P. Feynman , à son Popeye grandeur nature pro de la gonflette, en passant par ses « Balloon Dog » délicieusement régressifs, Jeff Koons semble éprouver une jubilation malicieuse à gigantiser le futile et le populaire. Comme un enfant voulant à tout prix son ballon d’helium XXL à la fête foraine, il pousse le vice jusqu’à reproduire en géant un bibelot de Michael Jackson, incarnation absolue du syndrome de Peter Pan

Jeff Koons avec sa sculpture "Michael Jackson and Bubbles"

Jeff Koons avec sa sculpture « Michael Jackson and Bubbles »

Gonflé mais pas gonflant, Jeff Koons s’inscrit à merveille dans la mouvance régressive actuelle, et trouve une résonance directe dans la mode, H&M n’a pas manqué de rééditer son sac Balloon Dog créé en partenariat avec l’artiste. Distribué en one shot pour l’ouverture de son maxi flagship new-yorkais en juin dernier, le fameux Jeff Koons for H&M sera vendu en exclusivité à la boutique des Champs-Élysées le 10 décembre de 8h30 à 11h et sur l’e-shop du géant suédois.

Jeff Koons X H&M Balloon Dog bag

Jeff Koons X H&M Balloon Dog bag

Beaucoup plus subtiles, pléthore de marques de luxes jouent le jeu gonflé de l’univers enfantin. On pense surtout à Fendi et ses adorables monstres en fourrure véritable – emblème maison depuis quelques saisons. Cet automne, la maison italienne remet le couvert en éditant la collection capsule « FENDI QuTweet » qui décline un mignon petit oiseau tropical fun et kitsch, un brin tape-à-l’œil dont la mise en scène flirte avec la mignonnerie… Une boule de Noël rose bonbon géante ornée d’un nœud suspendue au plafond de la vitrine et éclatée comme un œuf brisé tapi de fourrure plumesque ; des petits oiseaux et des nids douillets dorés accompagnant sacs, chaussures et autres vêtements… Le tout est aussi exotique qu’excentrique, aussi mignard que gonflé. La tendance est là.

Fendi QuTweet collection

Fendi QuTweet collection

En cette période de Noël, attendons nous donc à une avalanche de pulls norvégiens au tricoté naïf ou carrément gamin, comme initié par le pullover Apollo imaginé par Coach – n’en déplaise à Mark Darcy ! Avalanche de ballons, jouets et suspensions, visuel merchandising et prêt-à-porter lancent l’assaut sur l’enfance, massive attack qui nous rend avec ravissement l’insouciance des yeux de l’enfance…

Retrouvez toutes les vitrines ludiques sur notre site dailyshopwindow.com

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-TOMORROW-LAND-1_14OCT16

Tomorrow Land, Tokyo, 16/10/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_05_9910_NOV13

Louis Vuitton, Paris, 13/11/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Dior_06_9865_NOV13

Dior, Paris, 13/11/14

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1y8bcev