Happy Birthday Brigitte Bardot

13 octobre 2014 - Exposition

Propulsée sur le devant de la scène en 1956 par un mambo suggestif dansé avec passion pour son rôle dans Et Dieu Créa La Femme, Brigitte Bardot termine sa carrière à trente-huit ans avec un palmarès remarquable de quarante-huit films, quatre-vingt chansons et un statut d’icône à vie.
Brigitte Bardot dans "Et Dieu Créa la Femme" - 1956

Brigitte Bardot dans « Et Dieu Créa la Femme » – 1956

Après une longue période d’absence pour fuir l’hystérie médiatique, elle revient cette année sur le devant de la scène à l’occasion de ses quatre-vingt ans célébrés le 28 septembre dernier. Clichés intimes, affiches de films, couvertures de magazines… Deux expositions évènements lui sont consacrées actuellement : « B.B. : Best  of Bardot » à Saint-Tropez, sa ville de prédilection où elle a réalisé le 26 septembre dernier une apparition remarquée après dix ans passés dans l’ombre, et « Bardot intime : 1966-1977 » à Paris, Galerie de l’Europe. Si la première constitue plutôt une collection de précieuses reliques, la seconde a un réel parti pris d’inédit, mettant en scène les photos prises dans l’intimité de B.B.  durant sa décennie phare. Brisant le silence dans un  interview offerte à Laurent Delahousse pour son émission Un Jour, Une Histoire, l’indétrônable B.B.  elle-même revient sur son règne passé.
Brigitte Bardot photographiée par son amie Sveeva Vigeveno - Exposition "Bardot Intime"

Brigitte Bardot photographiée par son amie Sveeva Vigeveno – Exposition « Bardot Intime »

Pas une ride, pas un cheveu blanc, le mythe B.B. porté par la déferlante sixties explose en cette rentrée. Moderne comme jamais, son glam’ pop provoc’ la hisse de nouveau en couverture de magazines, une place qu’elle occupe depuis ses quinze ans en première de couverture du magazine Elle. Babydoll, rock’n roll, bohème, preppy, motarde ou yé-yé… Celle qui mis au tapis le sexe fort avec ses questionnement métaphysiques incarnés dans Le Mépris – « Et mes fesses, tu les aimes, mes fesses ? » fut avant tout et à elle-seule l’incarnation du style sixties au sommet de son art. Multifacettes et prolifique, la garde-robe rétro de la plantureuse B.B. est une institution qui transforme en 2011 l’actrice et chanteuse en marque déposée célèbre dans le monde entier avec la création de la marque de prêt-à-porter Brigitte Bardot. 
Brigitte Bardot en ballerine Repetto

Brigitte Bardot en ballerine Repetto

Reine de l‘imprimé vichy qu’elle consacre lors de son mariage avec Jacques Charrier et décline sur tous les tons : robes, maillots de bain, pantalons, B.B. reçoit les hommages de Chanel à l’été 2011 lors du défilé croisière organisé à Saint-Tropez. Mais le sang Bardot coule également chez Repetto – qui choisit de nommer à son nom les ballerines roses carmin qu’elle porte en 1956 sur le tournage de Et Dieu Créa la Femme, et chez Lancel qui lui dédie le sac B.B. aux courbes généreuses et sans matières animales…
brigitte bardot

Brigitte Bardot

Femme fatale ou femme enfant, Brigitte Bardot est surtout la liberté de style incarnée. Culottée, elle va même jusquà oser le pantalon et la veste à brandebourg lors d’un repas à l‘Élysée alors que l’étiquette n’autorise que jupes et robes. Marinière, corsaire, cuissardes, oeil de biche et chignon choucroute… Affranchie des codes de la bourgeoisie inculqués pendant son enfance, elle s’oppose à la sophistication hollywoodienne avec un dressing casual chic à faire pâlir Kate Moss, qui serait dit-on la nouvelle Bardot.
Kate Moss incarne Brigitte Bardot

Kate Moss incarne Brigitte Bardot

Redéfinissant les codes de la séduction, cette « fille de son temps » qui a brisé les tabous imposés par la société crée toute une génération d’héritières passionnées. Madonna, Claudia Schiffer et surtout Kate Moss, toutes se réclament de la dynastie B.B. et la ressemblance est parfois troublante. Collections revival et séries mode à foison, B.B. renaît chaque jour un peu plus. Icône absolue, son influence s’étend bien au-delà du style…
Brigitte Bardot chante en "Harley Davidson"

Brigitte Bardot chante en « Harley Davidson »

Poursuivie par des hordes de paparazzi et très tôt dépossédée de sa vie privée, Brigitte Bardot est surnommée, « la femme« . Idôle sixties, sa mythification fulgurante trouve sa source bien plus haut que dans une beauté rare, et Simone de Beauvoir en personne le résume : « Elle va pieds nus (…), elle fait ce qui lui plaît et c’est cela qui est troublant« . Caractère affirmé, Bardot est l’incarnation des sixties. Entre sex-appeal et liberté, elle joue de sa sensualité absolue tout en étant symbole d’émancipation féminine. Mariée quatre fois, elle ne s’embarrase des convenances, et la « femme parfaite » finit par ensorceler « l’homme à la tête de chou« …
Serge Gainsbourg croise Brigitte Bardot pour la première fois en 1959

Serge Gainsbourg croise Brigitte Bardot pour la première fois en 1959

Artiste torturé au potentiel provocateur largement exploité, Gainsbourg la croise une première fois en 1959 dans le film Voulez-vous danser avec moi où il lui donne une courte réplique. Ne pouvant la recontacter suite à un changement de numéro, il faudra lui écrire quatre chansons et obtenir la reconnaissance du public pour que Gainsbourg finisse par la conquérir. 1967, il lui compose « Harley Davidson« , elle est alors la plus grande star. Adulée, traquée, et surtout mariée, elle tombe sous le charme du mauvais garçon et de ses failles béantes. C’est le début d’un amour profond et d’une passion dévorante. Celle qui « n’a besoin de personne » est sous le joug de cet idéal qu’ils incarnent à deux. Libres, puissants et talentueux, l’un et l’autre forment le couple interdit le plus glamour et sulfureux des sixties et réinventent le mot perfection.
Brigitte Bardot et Serge gainsbourg

Brigitte Bardot et Serge gainsbourg en studio

Dramatiques et scandaleux, ils s’aiment sans se posséder. Bardot mariée reste auprès de l’homme qu’elle a épousé alors que Gainsbourg s’affiche avec de jolies femmes… B.B. et lui sont le symbole d’une nouvelle perfection née d’une génération-révolution. Ensemble, ils incarnent une humanité rugueuse parfois défectueuse mais puissamment vivante, libre et fiévreuse.
Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg

La force de leurs sentiments, la beauté de leur être – avérée ou fantasmée, la fusion de leur art… Brigitte Bardot, Serge Gainsbourg et leur aura inspirante  matérialisent l’utopie amoureuse née du bouleversement sixties, et B.B. est la référence de l’année.

Retrouvez les vitrines sixties inspirées de Brigitte Bardot sur notre site dailyshopwindow.com

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Carven-01-14JUN16

Carven, Paris, 16/06/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-TOCCA-2_14JUN10

Tocca Store, Tokyo, 01/06/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-MAX-MARA-02_14JUNE02

Max Mara, Milano, 02/06/14

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1xJj7hh