Avant-premiere: les couleurs de l’été 2016

5 février 2015 - Exposition, Inspiration

Comme un jeu d’enfant, le printemps-été 2016 rajeunira le nuancier de la mode avec de pétillantes rencontres colorblock. Sa quête de nouveaux volumes passera par de subtils trompe l’oeil coloriels transformant notre perception visuelle façon lunettes 3D. Intenses et souvent grinçantes, ces nouvelles combinaisons exploreront une gamme chromatique ludique influencée aujourd’hui par de nombreux artistes de la couleur dont le français Daniel Buren et le néerlandais Krijn de Koning. Explorant de nouveaux jeux de proportions à travers une architecture de couleurs franches, leur discours artistique réveille en nous l’innocence d’un regard d’enfant… Sortez vos Crayola, l’été 2016 est déjà là.

"Comme un jeu d'enfant, in situ" : les couleurs Buren au MAMC de Strasbourg

« Comme un jeu d’enfant, in situ » : les couleurs Buren au MAMC de Strasbourg

Star du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, Daniel Buren réinvente son espace avec deux productions “in situ” conçues spécialement pour l’occasion. Intitulée “Comme un jeu d’enfant”, l’exposition prolongée grandeur nature s’étend sur les 1500 mètres carrés de façade vitrée et 600 mètres carrés de la salle d’exposition temporaire façon cour de récréation pour adultes régressifs.

"De Koning : Espace-Couleurs", Les couleurs de Krijn de Koning au Centquatre Paris

« De Koning : Espace-Couleurs », Les couleurs de Krijn de Koning au Centquatre Paris

À l’origine des fameuses colonnes de la cour d’honneur du Palais-Royal, Buren est considéré comme l’un des artistes les plus importants de la scène contemporaine, en témoignent ses deux nouvelles installations qui magnifient l’espace du MAMCS de Strasbourg. La première joue sur un effet de vitrail avec de grands films colorés placés sur l’immense baie vitrée du musée. Bouleversant considérablement la perception de l’espace, la façade chromatique agit comme une mise en lumière qui place la couleur au coeur du lieu.

Gamme Couleur Printemps-Été 2016

Gamme Couleur Printemps-Été 2016

Ancien élève de Buren, Krijn De Koning expose jusqu’au 5 mars prochain une oeuvre chromatique installée au Centquatre Paris. Labyrinthe invitant le visiteur à se perdre dans une méditation colorielle, “De Koning : Espace-couleurs” rajeunit la perception du bâtiment centenaire qui l’abrite en son coeur. Comme Buren, De Koning interagit sur l’environnement via des alliance de couleurs à la fois douces et puissantes, au moyen de formes géométriques très basiques, qui convoquent en nous la pureté naïve de l’enfance. Jouant sur les contrastes vide-plein, vif-sombre, le labyrinthe De Koning est une troublante invitation au jeu qui absorbe le visiteur, pièce à part entière de l’intrigante perspective.

Vitrine Prada, mars 2014

Vitrine Prada, mars 2014

Entrée en matière douce et diluée, ce vitrail multi-teintes nous invite ensuite à pénétrer au coeur d’un paysage architecturé hors du temps, où seuls s’expriment d’immense cubes, cylindres, pyramides, arches et parallélépipèdes colorblock. Jeu de construction géant, l’installation est initiée par une immersion dans un grand bain monochrome. Les modules sont là, immense candeur blanche faisant table rase du superflu de l’âge adulte.

Vitrine Prada, mars 2014

Vitrine Prada, avril 2014

Très vite, l’atmosphère évolue vers des effets de roses vifs, bleu ciel, verts, bleus, orange et jaunes qui nous ramènent au temps de l’enfance. Joueurs, les volumes géants magnifiés par une couleur toute puissante rappellent la force de l’âge tendre, quand le discours s’en tient à l’essentiel, quand l’esprit se construit avec l’indicible pureté des couleurs.

Vitrine Iceberg, Août 2014

Vitrine Iceberg, Août 2014

Directement influencé par ce regain de pureté innocente, le merchandising des vitrines s’approprie, impatient, ces exercices colorés. Sans attendre l’été 2016, cubes jaune bouton d’or, orange XXL et bleu ciel ajouré habillent les vitrines Iceberg,  tandis que Manish Arora s’approprie les vitraux vitaminés de Buren et  Selfridges convoque le kaléidoscope de notre enfance à travers des prismes oranges, verts, bleus et papaye.

Vitrine Dior, octobre 2014

Vitrine Dior, octobre 2014

Comme Buren collectionne les bandelettes multi-teintes, Prada empile les bandes pastèque et bleu vif. Longchamp Loves Printemps , Diane Von Furstenberg et Stella Mc Cartney jouent quant à eux sur une chromatique beaucoup plus verticale. American Apparel convoque pour sa part les sphères colorées de Buren, longue-vues malines sur ses mannequins vitrines.

Vitrine Valentino, novembre 2014

Vitrine Valentino, novembre 2014

Sensible aux aplats de couleurs, Dior et Valentino retranscrivent cette mise en relief multi-teintes à travers des pièces rétros aux notes enfantines. Comme chez Buren et De Koning, la géométrie du détail est gigantisée : boutons XXl, larges cols arrondis, jeux de symétrie et pièces monochromes soulignent la tendance sous-jacente.

Vitrine American Apparel,  janvier 2015

Vitrine American Apparel, janvier 2015

Libre, enjoué, joyeux et inventif, l’été 2016 déclinera les couleurs de l’enfance en un tableau “True Colors« . Saison à l’imagination fertile, il balayera les pensées noires dans un élan d’enthousiasme élégamment vintage.

Vitrine Manish Arora, janvier 2015

Vitrine Manish Arora, janvier 2015

Vitrine Printemps, janvier 2015

Vitrine Printemps, janvier 2015

Vitrine Selfridges, janvier 2015

Vitrine Selfridges, janvier 2015

Vitrine Stella McCartney, janvier 2015

Vitrine Stella McCartney, janvier 2015

Vitrine Diane Von Furstenberg, janvier 2015

Vitrine Diane Von Furstenberg, janvier 2015

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1zrYUuU