Asia Power

26 mars 2015 - Fashion

On l’a découverte le temps du dernier défilé Louis Vuitton. Le mannequin aux cheveux roses Fernanda Ly, alias @Warukatta sur Instagram, est l’une des toutes jeunes “new faces” de 2015. À 18 ans, elle incarne à merveille la fougue et la jeunesse de l’Asia Power, cette nouvelle puissance venue d’Asie

 L'Asia Power incarné par la new face Fernanda Ly chez Louis Vuitton à la dernière fashion week parisienne

L’Asia Power incarné par la new face Fernanda Ly chez Louis Vuitton à la dernière fashion week parisienne

 Qu’on se le dise, la déferlante kimono qui s’abat sur nous, prévoyant d’assaillir le printemps-été, n’est pas qu’une lubie de passionnés. Fin, fluide, on a aimé les variations autour de l’habit traditionnel japonais chez Isabel Marant, Marni, Zara et les autres. Mais la mouvance dont nous parlons dépasse de loin les frontières du kimono. Après le Japon et ses créateurs stars, de Rei Kawakubo à Yohji Yamamoto, de Junya Watanabe à Kenzo Takada, le monde aujourd’hui en veut plus, et différemment… Chine et Corée s’éveillent et se révèlent. Après des années d’uniforme, elles brisent leur image low cost et gravissent les échelons d’une conquête déjà victorieuse. Europe et Asie savourent ensemble ce vent délicat venu de l’Est. Asia Power, la révolution est en marche.

Asia Power chez Isabel Marant pour l'été 2015

Asia Power chez Isabel Marant pour l’été 2015

 

Hier acheteurs, les asiatiques friands du luxe made in France marquaient les esprits à coups de marées humaines dévalisant Louis Vuitton, Dior ou Chanel. L’Occident développe alors son marché pour l’Asie, captant les euro-dollars de ces nouvelles populations aisées. Chinoiseries par-ci, mannequins délicieusement bridées par-là, les indices de l’opération de séduction massive se multiplient. Dernier en date, l’évènement “Japon” au Bon Marché, qui célébrait le Soleil Levant comme jamais. Aimant à touristes XXL, le grand magasin ne faisait pourtant pas seulement les yeux doux à la clientèle asiatique mais familiarisait les nôtres à ces nouveaux créateurs venus d’ailleurs – Sacai n’a depuis plus aucun secret pour nous.

La dernière collaboration Nike Lab X Sacai 

Pourquoi se contenter de l’Europe quand on a le monde sous la main ? La problématique actuelle vise global – pour l’Asie, cela rime avec local. Agnès B., Maison Kitsuné, de plus en plus nombreux à s’y implanter, les grands labels de prêt-à-porter européen y réalisent un chiffre d’affaire monstre, donnant des idées aux populations sur place… C’est ainsi que l’on voit se développer une nouvelle manne créative, transformant le “made in china” en Asia pride !

Asia Power : Yiqing Yin à la conquête de l'Occident

Asia Power : Yiqing Yin à la conquête de l’Occident

La nouvelle griffe émergente Campaign le clame fort du haut de son slogan : « Proudly made in China”. Le temps du cheap et de la contrefaçon est révolu. Le luxe local est en plein boom, en témoignent les créateurs existants et leur renommée qui dure Yiqing Yin ou Shang Xia. Créée par Hermès pour une percée stratégique sur le marché chinois, cette dernière est d’ailleurs la marque chinoise qui a le mieux réussi sont développement pour le moment. Implantée rue de Sèvres, elle connaît à domicile un succès grandissant. À l’origine, il s’agissait de tirer parti de l’héritage chinois en proposant un luxe basé sur les codes culturels locaux, pour traquer un public averti. Pourtant, la créativité de son équipe de stylisme semble dépasser les barrières du langage culturel. Autrefois complexe ou hermétique, la culture chinoise ouvre ses portes au luxe et à la mode, déterminée à épandre son répertoire de talent au-delà des pullulants traiteurs chinois.

Shang Xia

Shang Xia

Avec une vitesse de propagation qui force l’admiration, le nouveau luxe développé en Chine tire parti de son modèle européen pour construire une réputation sans faille et viser le haut du classement des labels luxe internationaux. La Chine, première de la classe ? Cet avenir pourrait bien se profiler dans un futur proche. Galvanisés par une qualité irréprochable, consolidés par un storytelling prolifique en raison d’un passé mouvementé basé sur l’artisanat et des pratiques ancestrales, les nouveaux labels luxe envisagent sérieusement la France comme terre d’accueil, dernier passe-droit pour s’offrir une légitimité mode
La Chine rime avec raffinement lorsqu’elle s’implante en vieille Europe aux côtés des grands du luxe, gage d’un chic intemporel. Attirés par la renommée de la capitale française, les nouveaux labels comme Lan Yu, Ma Ke, ou Laurence Xu envahissent la fashion week parisienne. Créatrice formée à la Central Saint Martins, Masha Ma n’est pas seule à posséder son atelier à Shanghaï et défiler à Paris. Certaines griffes osent même le pari de s’implanter en occident avant de conquérir un empire local. C’est le cas de Shanghai Tang, du groupe Richemont, qui a vu ses ventes augmenter localement de 46% l’an dernier.

Lan Yu

Lan Yu

Plus que de simples allers-retours interculturels, l’Asie et l’Europe partagent leurs talents et il n’est pas rare de les voir travailler main dans la main comme Qeelin. Le label de haute joaillerie connu pour son panda en strass est en réalité une association franco-chinoise. Autre exemple particulièrement probant, la marque asiatique Icicle a ouvert un bureau de style à Paris pour bénéficier du savoir-faire français. Garant de la french touch, Icicle peut désormais proposer une ligne plus premium à sa clientèle chinoise…

 

mashama31

Un goût pour la subtilité, l’attrait de la nouveauté, l’obsession de la qualité… La Chine qui a découvert son premier défilé en 1983 sous l’égide de Pierre Cardin réaliserait bientôt les prévisions du cabinet de conseil en stratégie McKinsey qui prévoyait une progression de 18% par an pour son marché du luxe, et une domination mondiale en 2015… Hier clients, aujourd’hui vendeurs, les chinois ne sont pourtant pas les seuls asiatiques à tirer leur baguette du jeu. Non loin de la, la Corée du sud sort de son silence et jouit déjà d’une jolie réputation de « laboratoire de mode le plus pointu du continent”.

ICicle

ICicle

 

Après l’invasion de la K-Pop, des séries coréennes (Boys Over Flowers), des labels cosmétiques et de l’art culinaire local – le barbecue coréen est le nouveau sushi, la mode réclame à son tour sa part du gâteau. Grand messe des dénicheurs de tendance, Séoul a éclipsé les pèlerinages Tokyoïtes parfois trop extrêmes…  La Corée est “une fusion parfaite entre l’Asie et l’Occident, entre classicisme et modernité digitale, la bonne mesure avec, toujours le petit twist de rigueur” – poursuit Vincent Grégoire. Récompensée pour son exercice de style zéro défaut, Séoul prend sa revanche sur des années d’obscurantisme et de pauvreté, en témoigne l’implantation de l’unique boutique Louis Vuitton dans un aéroport, à Séoul Incheon.

 

Moon Young Hee

Moon Young Hee

Implanté à Paris depuis 1994, le label Moon Young Hee est la première marque de mode coréenne ayant conquérit l’hexagone. Ayant fait ses preuves, elle défile aujourd’hui dans le calendrier officiel de la fashion week parisienne, un succès qui fait des envieux puisqu’elle est rejointe depuis peu par foule de créateurs Coréens dont le duo Makioly. Basées à Paris, ses deux créatrices créent en Corée. Apportant un mix urbain minimal à leurs origines plutôt Kawaii, le résultat est bluffant. Digérés et remasterisés, les codes français revisitent la mode coréenne avec maestria. Chapeau.

Makioly

Makioly

 

Japon, Corée, Chine, le réveil des forces de l’orient est prometteur, mais la concurrence est rude pour l’Asia Power. “Il est facile d’être un jeune designer, mais il est difficile de devenir une marque qui tient la route” disait la créatrice chinoise Masha Ma, confirmant la tendance récemment décelée dans les rangs des candidats au LVMH prize. Massivement représentée dans cette prestigieuse quête de longévité, l’Asie affirmait son désir de prospérité. Tremblez, Occidentaux !

Découvrez nos dernières vitrines de Tokyo sur www.dailyshopwindow.com

dailyshopwindow_Usagi_pour_toi_mar_2015_TOKYO

Usagi Pour Toi, Tokyo, March 2015

dailyshopwindow_The_Dayz_Tokyo_mar_2015_TOKYO

The Dayz Tokyo, Tokyo, March 2015

Dailyshopwindow_Ina_Slbe_mar_2015_TOKYO

Iéna Slöbe, Tokyo, March 2015

dailyshopwindow_Tomorrow_Land_mar_2015_TOKYO

Tomorrow Land, Tokyo, March 2015

Dailyshopwindow_Isetan_mar_2015_TOKYO

Isetan, Tokyo, March 2015

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1NclqSj