Audio, video, bingo !

20 septembre 2016 - Fashion, Inspiration

Avec son milliard d’utilisateurs, YouTube est une nouvelle planète à conquérir pour les publicitaires. Après que les 100 principaux annonceurs de la plateforme aient augmenté leur budget moyen de 60% en 2015, les retombées ne se sont pas fait prier. Sous l’égide du Saint Réseau, les campagnes de mode revisitent leur traditionnel format vidéo.

Kenzo World

Kenzo World

Véritable OVNI marketing, le court-métrage vidéo dévoilé pour la sortie de Kenzo World est un séisme dans l’univers aseptisé du parfum. Premier jus extrait de l’imagination du duo créatif Humberto Leon et Carol Lim, son illustration publicitaire est un lâcher-prise bienfaiteur qui ringardise en 228 secondes les codes de l’industrie. Pour ce faire, pas de parfum mais une chorégraphie déjantée façon jeu d’arcade hypnotique sur fond de ragga électro. Signé Ryan Heffington, chorégraphe du clip Chandelier ; incarné par Margaret Qualley, actrice et descendance d’Andie MacDowell ; réalisé par Spike Jonze, million dollar man oscarisé pour “Dans la Peau de John Malkovitch”, ce film publicitaire ne nécessitait pas moins qu’un casting pointu pour réinventer un genre essouflé. Ici, les grands sentiments s’éclipsent au profit de réflexes primitifs à l’expressivité saisissante… Intitulé “Mutant Brain”, ce court-métrage entraîne bel et bien la vidéo publicitaire dans une nouvelle dimension.

Sur les traces de Kenzo, le label suisse Strellson officialise son changement d’identité visuelle annoncé fin 2015 avec une campagne également pensée sous forme de court-métrage vidéo. Teinté d’un humour presque british, cet “unstoppable film” donne vie au nouvel homme Strellson dans un décor parfois surréaliste aux accents rétro. Désinhibé, ce jeune cadre dynamique en costume révèle une assurance sans faille dans un contexte citadin fourmillant d’étrangetés. “Si auparavant le photographe était responsable de la mise en oeuvre des campagnes, c’est à présent le réalisateur qui occupe le premier plan. Il met en scène l’idée centrale de la campagne. Le photographe ne saisit que des instants à l’arrière-plan” confie Mehmet Arici, directeur marketing de Strellson.

Également influencée par les best practices YouTube, Triumph flirte avec des ambitions de web série en offrant un second volet à sa campagne d’animation dévoilée un an plus tôt. Intitulée “Find the One » (#MonIdéal), la campagne vidéo diffusée massivement sur le web et les réseaux sociaux revient avec les mêmes héroïnes et toujours cette signature graphique inattendue pour une marque de lingerie. Cette fois-ci, Hannah, avatar de fiction inspiré du mannequin Hannah Ferguson, est une jeune maman qui rêve de trouver son soutien-gorge idéal. Aidée par les expertes fitting Triumph, elle trouve son bonheur dans la collection Amourette. Surprenante, cette campagne de sensibilisation très pédagogique pourrait bien se révéler particulièrement efficace pour réveiller un marché de niche en perte de vitesse.

De son côté, le prêt-à-porter n’est pas en reste puisque Mango, résolue à assouvir ses ambitions numériques, dévoilait hier le premier volet de sa première web-série publicitaire. Destiné à promouvoir la modernité, la féminité et la positivité, le projet intitulé « Journeys » convoquera successivement Camilla Rowe, Julia Restoin-Roitfeld et Alma Jodorowsky pour livrer leur vision très personnelle de ces valeurs de marque… Voilà qui promet de beaux jours à la vidéo publicitaire.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2cjoQVV