LA RENTRÉE DES CAMPAGNES

5 septembre 2017 - Fashion

C’est la même rengaine chaque année : adieu soleil et crustacés. Et si pour changer, le back to school fatidique était synonyme de réjouissances ? Les marques ont rendossé leurs cartables, plus inspirées que jamais pour leurs campagnes. Cet automne hiver 2017/2018, ça danse, ça retourne dans le futur, ça copie/colle, ça mélancolise, en solo ou en famille… Photographes de renom, mannequins triés sur le volet et esthétiques léchées, nous n’avons qu’une seule chose à vous dire : vive la rentrée !

SHALL WE DANCE ?

Sézane x Benjamin Millepied

Pour sa collection hommage au monde de la danse, Morgane Sézalory ne pouvait embaucher meilleur ambassadeur que Benjamin Millepied pour imaginer sa campagne automne hiver 2017/2018. Ballerines, cache-coeur, body, nude et vieux rose composent ce dressing d’étoile, mis en mouvement par une danseuse du L.A. Danse Project, la compagnie californienne du chorégraphe français.

Apple x Lil Buck

Après la Fondation Louis Vuitton, le maître du jookin entre en piste pour promouvoir les AirPods d’Apple, ces écouteurs sans fil qui lui permettent alors d’enchaîner les mouvements en toute fluidité. Dans un Mexico en noir et blanc, plus rien ne semble avoir d’emprise sur Lil Buck, pas même la gravité.

Dior x Camille Rowe

Leader d’un gang de rue sensuel et venimeux, Camille Rowe s’improvise prof de danse pour le parfum Poison Girl. C’est la chorégraphe anglaise Holly Blakey qui a imaginé ces pas lascifs sur le titre « No Rebel » de Surkin, spécialement créé pour l’occasion. Et pour une expérience totalement immersive, Dior met à disposition cinq tutoriels aux titres évocateurs : « Feel the Space », « Warm it up », « Rise the heat », « Own the stage » et « Poison Kiss. ». On adore !

Les nouveaux carrés Hermès

Pour la rentrée, le maroquinier met en scène ces nouvelles pièces de soie dans un ballet sur Seine. Ici, c’est la brise qui fait danser et virevolter les carrés aux motifs exotiques. Une chose est sûre, la danse met en mouvement les campagnes automne hiver 2017/2018 ! 

AU-DELÀ DU RÉEL…

Gucci téléphone maison

Depuis qu’Alessandro Michele a rejoint la maison italienne, celle-ci fait parler d’elle dans toute la galaxie ! À l’image du défilé, la campagne automne hiver 2017/2018 est une virée rétro-futuriste qui prouve que les extraterrestres ont aussi du style. Entre kitsch et science-fiction, les aliens Gucci sont incontestablement les nouvelles fashion icons à suivre. 

Planète Moncler

Moncler marche sur la Lune pour sa collection Moonray. Soucoupes volantes et pistolets lasers s’invitent dans ce court-métrage de science-fiction dont l’égérie venue d’ailleurs semble apprécier la doudoune couleur argent…

ESPRIT DE FAMILLE

Acné

Soeurs, fratries tradition ou modernité, duo ou dynastie : la famille est une source intarissable d’inspiration pour les créateurs et leurs campagnes. Chez Acne Studios, le casting d’ambassadeurs questionne les préoccupations sociétales en présentant une famille homoparentale pour la campagne automne hiver 2017/2018. « Nous sommes en 2017. Une famille moderne peut être un couple interracial, une famille moderne peut être un couple gay, une famille moderne peut être un couple hétérosexuel. Une famille moderne est une famille où les enfants sont aimés et dont tous les membres aiment passer du temps ensemble. Peu importe ce que sont leurs préférences sexuelles ou la couleur de leur peau » expliquent les deux égéries Kaleb Anthony et Kordale Lewis, en couple et devenues stars d’Instagram, dans un entretien accordé à i-D magazine.

Acne Studios, AH 2017/18

Dolce & Gabbana

Chez Dolce & Gabbana, la famille, c’est une histoire de famille ! Tant que celle-ci est nombreuse, chaleureuse et souriante, la griffe italienne signe une campagne colorée, où la généalogie embrasse plus que les liens du sang : ceux du coeur et de la joie de vivre.

Sies Marjan

Destination familiale par excellence, la campagne automne hiver 2017/2018 de Sies Marjan prend place dans les Hamptons. Bruce Weber derrière la caméra nous entraîne dans un tourbillon de couleur et d’effluves de fin d’été, sur fond de mélancolie mélodieuse… Des hommes, des femmes, des amoureux : un tableau réussi, composé du mannequin Sasha Pivovarova et sa fille Mia, de Lexi Boling et son petit ami Ben Allen et de l’actrice italo-américaine Isabella Rossellini, qui prend la pose avec son fils Roberto. 

Karl Lagerfeld

Karl Lagerfeld illustre le mix-and-match sororal avec les pièces de sa nouvelle collection, donnant l’impression que Taylor et Mackinley Hill, les deux soeurs égéries de la campagne, plus complices que jamais, sont en réalité des soeurs jumelles.

Karl Lagerfeld, AH 2017/18

 

ULTRA MODERNE SOLITUDE

 

Alexander McQueen – Joseph – Christopher Kane – Stella McCartney

Parmi les campagnes automne hiver 2017/2018, certains dessinent la saison froide par des palettes blêmes, noires et blanches, minérales, et des no man’s land où le regard des mannequins est aussi vague que le terrain, déserté, post-apocalyptique. Chez Alexander McQueen, la photo est penchée, la pierre au premier plan devant la silhouette sombre imposante, comme un roc elle aussi.

Alexander McQueen, AH 2017/18

Chez Christopher Kane, l’élégance rencontre une usine désaffectée quand Joseph choisit une terre en jachère pour intensifier l’image d’après-guerre de sa campagne.

Christopher Kane, AH 2017/18

Joseph, AH 2017/18

Si nous retrouvons quelques couleurs pour Stella McCartney,  celles-ci restent naturelles, minérales, comme les vestiges d’une terre cataclysmique.

À travers ces campagnes, c’est à première vue un monde délaissé, délabré, des âmes esseulées. Mais à y regarder de plus près, c’est la victoire des femmes, immuables, grandioses, les seules qui restent après la catastrophe, imperturbables et fortes.

Stella McCartney, AH 2017/18

COLLER, C’EST GAGNÉ !

Isabel Marant – Lacoste

Aperçu dans les campagnes printemps été 2016, la tendance du collage continue de s’expérimenter dans la mode. Le papier batifole, se joue des perspectives et des multiplications. Lorsque Isabel Marant voit triple, Lacoste illustre un avant/après coloré, soulignant pourtant une intemporalité des lignes.

Isabel Marant, AH 2017/18

Campagne Lacoste 2017- 2018

Chez Miu Miu, le collage fait la mise en scène et nous transporte dans la Nouvelle Orléans jazzy quand Prada pose ses mannequins dans un décor intergalactique.

Miu Miu, AH 2017/18

Prada – Automne Hiver 2017/2018

Vrai faux collage ? Marni et Emilio Pucci réinventent le patchwork, tantôt pour rythmer une photographie, tantôt pour tromper l’oeil de celui qui regarde.

Marni, AH 2017/18

Emilio Pucci, AH 2017/18

Alizee Perrin

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2w1YKR3