CAMPAGNES SS 2017

17 février 2017 - Fashion

Au milieu de l’hiver, les campagnes Printemps/Été 2017 éclosent les unes après les autres, laissant entrevoir un invincible été au beau milieu des tendances estivales à venir…

Il n’est pas meilleur symbole q’une grossesse pour illustrer le renouveau qui accompagne le printemps. Avec un shooting surprise, Beyoncé photographiée par la jeune artiste Awol Erizku « cassait » internet en annonçant l’heureuse nouvelle. En y regardant de plus près, la diva réalise un coup de maître puisqu’on retrouve dans ces photos toutes les tendances Printemps/Été 2017. Wet look côté cheveux, liner flashy aux yeux, extensions capillaires bohèmes mais aussi fleurs, végétal, nuances de rose et références aux années 80…

Beyoncé annonce sa grossesse avec un shooting inspiré.

Beyoncé annonce sa grossesse avec un shooting inspiré.

Si Gigi et Bella Hadid ravissent à elles deux une dizaine de campagnes, certaines enseignes font des célébrités leurs muses de demain. C’est le cas de Dior avec Boy George tout droit sorti des années 80, prenant la pose dans un noir et blanc sobre et puissant, mise en scène que l’on retrouve chez Loewe avec Charlotte Rampling. La famille Dolce&Gabbana, thématique chère à la griffe italienne, s’illustre par la jeune chanteuse Zendaya, entre joie de vivre et couleurs vives à Capri. Pour Louis Vuitton, Nicolas Ghesquière choisi Sasha Lane, étoile montante du cinéma américain que l’on découvre dans le film American Honey en ce moment. Les jeunes actrices inspirent puisque Millie Bobby Brown, repérée dans la série Stranger Things prête son visage juvénile à Calvin Klein. Quant à Miu Miu, c’est la fraîcheur virginale d’Elle Fanning qui l’a emporté.

Dior, Louis Vuitton et Loewe.

Dior, Louis Vuitton et Loewe.

Miu Miu, Calvin Klein, Dolce&Gabbana.

Miu Miu, Calvin Klein, Dolce&Gabbana.

Aux personnalités médiatiques, d’autres préfèrent les mises en scène artistiques empreintes de poésie publicitaire. Chez Moncler, la collection Doudoune Légère devient le terrain d’expression de l’artiste chinois Liu Bolin avec une campagne entre illusions et fusions du corps et du décor. Valentino propose une variation aérienne de halos lumineux, laissant apparaître matières légères et mannequins nébuleux. Pour Balenciaga, le printemps sera pop-fétichiste et intrigant, avec une mise en scène de créatures stylistiques théâtrales et drapées, le parfait opposé à l’univers de la campagne Repossi, lumineuse, minimale et arty. Nike et Scotch&Soda quant à elles usent de montage photographique pour apporter dynamisme et intensité sportive à la première quand la deuxième réinvente le voyage statique en créant un désert dans un salon. 

Moncler, par l'artiste Liu Bolin.

Moncler, par l’artiste Liu Bolin.

Valentino, Printemps Été 2017.

Valentino, Printemps Été 2017.

Balenciaga, Printemps Été 2017.

Balenciaga, Printemps Été 2017.

Repossi, Printemps Été 2017.

Repossi, Printemps Été 2017.

FKA Twigs pour Nike, Printemps Été 2017.

FKA Twigs pour Nike, Printemps Été 2017.

Scotch & Soda, Printemps Été 2017.

Scotch & Soda, Printemps Été 2017.

Pour marquer leurs discours et les esprits, certaines enseignes osent toutes les excentricités. Ainsi, Gucci appel un bestiaire félin pour compléter son cocktail explosif estival. Au beau milieu d’une Rome éternelle, la marque italienne bouscule le décor sublime et figé par un défilé de mannequins extravagants au style venus des années 70. La faune se fait chevaline chez Versace. Le cheval, symbole fougueux de la liberté, accompagne des mannequins aux poses trapézistes. Changement d’époque pour Agent Provocateur qui dévoile sa collection Printemps/Été 2017 dans un décor digne des meilleurs épisodes de l’Inspecteur Derrick. Lingerie sexy, postures déconcertantes et salon vintage font très bon ménage.

Gucci, Printemps Été 2017.

Gucci, Printemps Été 2017.

Versace, Printemps Été 2017.

Versace, Printemps Été 2017.

Agent Provocateur, Printemps Été 2017.

Agent Provocateur, Printemps Été 2017.

Minimalisme, esthétique épurée, références aux années 90 ou jeux de mots, GAP, Givenchy Jeans et Stella McCartney réalisent les campagnes les plus « cool » du Printemps/Été 2017. Avec un clip musical, GAP évoque un style nonchalant pour de fortes personnalités, incarnées notamment par Naomi Campbell. Cette dernière est aussi l’ambassadrice de Givenchy Jeans et prouve que, malgré 30 ans de carrière, elle capte encore la lumière comme personne. Chez Stella McCartney, les seventies sont à l’honneur tant dans le style que dans l’utilisation d’une typographie rappelant les plus belles heures hippies.

Gap, Printemps Été 2017.

Givenchy, Printemps Été 2017.

Givenchy, Printemps Été 2017.

Stella McCartney, Printemps Été 2017.

Stella McCartney, Printemps Été 2017.

Mais les beaux jours ne seraient rien sans variation florale… Pour ce Printemps/Été 2017, les fleurs s’invitent partout avec pour seule condition : l’excès ! Comme dans le shooting de Beyoncé, la flore inspire les griffes de luxe. Chez Longchamp et Salvatore Ferragamo, les fleurs expriment un univers bohème et romantique, où les mannequins élégants déambulent et prennent du bon temps. Pour Claudie Pierlot et Coach, la nature reprend ses droits dans la ville où fleurs et boutons envahissent les grattes ciels pour mieux signifier que le printemps est bien là…   

Longchamp, Printemps Été 2017.

Longchamp, Printemps Été 2017.

Salvatore Ferragamo, Printemps Été 2017.

Salvatore Ferragamo, Printemps Été 2017.

Claudie Pierlot, Printemps Été 2017.

Claudie Pierlot, Printemps Été 2017.

Coach, Printemps Été 2017.

Coach, Printemps Été 2017.

Alizee Perrin

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2lRTJtG