Copier/Coller/Créer

3 mai 2016 - Exposition, Fashion, Inspiration

Revisite surréaliste du courant constructivisme, le collage version 2016 est un savant mélange de clichés puissants et de mise à distance poétique. Tordue, morcelée, déchirée, agrandie, détourée, recomposée… La nouvelle photographie est un composite artistique qui voit plus loin que le bout de l’image. Mise en lumière via de nombreuses créations digitales, la tendance collage triomphe dans les campagnes printemps-été 2016.

Campagne Céline printemps-été 2016

Campagne Céline printemps-été 2016

Campagne Céline printemps-été 2016

Campagne Céline printemps-été 2016

Reine de l’épure minimaliste, Céline revisite le collage à l’ancienne avec finesse pour la saison nouvelle. Mannequins solitaires sur fond monochrome ; loin d’être simpliste, l’intention est dépouillée, et les traits de coupe imprécis laissent deviner la main de l’auteur dans ces morceaux choisis.

Campagne Jacquemus printemps-été 2016

Campagne Jacquemus printemps-été 2016

Campagne Jacquemus printemps-été 2016

Campagne Jacquemus printemps-été 2016

Volontairement plus sommaire, Jacquemus s’approprie le collage monochrome façon découpage d’enfant. Les larges contours géométriques dessinés avec application le long de ses alter ego espiègles chuchotent un air délicieusement désuet, âme de la maison. Appliqué par-dessus l’image en point final de la composition, le logo blanc en majuscule semble vouloir rugir un enthousiasme innocent.

Campagne Dsquared2 printemps-été 2016

Campagne Dsquared2 printemps-été 2016

Beaucoup plus méthodique, le collage de Dsquared2 nous fixe tout net sur l’idée de l’American Summer Dream pour le printemps-été 2016. Des instantanés quadrilatères signés Mert & Marcus jouent des coudes sur fond blanc pour traduire l’envie d’un grand saut en Côte Ouest. Une certaine étrangeté se dégage de cette composition dont le dynamisme flirte finalement avec une certaine idée du surréalisme.

Capture d’écran 2016-05-03 à 09.15.20

Campagne Lanvin printemps-été 2016

Campagne Lanvin printemps-été 2016

Collage ou pas collage ? La campagne printemps-été 2016 de Lanvin laisse planer le doute. Intitulée « Féminité extrême», la campagne shootée par But Sou Lai joue avec la surexposition et les dimensions pour créer un relief éloquent. Honneur aux imprimés digitaux sans relief, la dernière collection Lanvin signée Alber Elbaz semble s’animer sous le grain de la photographie. Hissées hors de leur champ, comme détourées, des silhouettes vivaces se dessinent, une impression collage s’imagine.

image-pop-up-accueil

Campagne Jérôme Dreyfuss printemps-été 2016

Campagne Jérôme Dreyfuss printemps-été 2016

Collaboration inédite, la campagne Jérôme Dreyfuss printemps-été 2016 convie le chirurgien de l’image Jean-Paul Goude pour un triptyque chargé d’humour avec l’ex danseuse étoile Aurélie Dupont. Campagne contemporaine hommage à la femme moderne, cette série de collages se démarque à coup de scotch et de grandes déchirures, laissant deviner la fougue post coup-de-foudre de celle qui interrompt sa séance de lèche-magazine.

Jean-Paul Goude 1980, robe de maternité d'inspiration constructiviste

Jean-Paul Goude 1980, robe de maternité d’inspiration constructiviste

Déclinés en trois visuels pour Jérôme Dreyfuss, les collages signatures de Jean-Paul Goude sont également à retrouver au Palais d’Art Contemporain de Milan jusqu’au 19 juin 2016. Intitulée « So Far So Goude », cette exposition dédiée à monsieur Goude fait honneur au photographe, illustrateur, réalisateur, graphiste et publicitaire via un délicieux ersatz de ses clichés cultes.

2004, Les Faleries Lafayette : L'homme par Jean-Paul Goude

2004, Les Galeries Lafayette : L’homme par Jean-Paul Goude

Directeur artistique des campagnes Galeries Lafayette de 2001 à 2015, Jean-Paul Goude est le roi d’une pop culture exotique et graphique. À contre-courant quelle que fût l’époque, ce « faiseur d’images » séduit la mode depuis plusieurs décennies en utilisant ses ciseaux comme un scalpel pour des interventions esthétiques reconnues. Premier artiste à avoir gommé puis fait disparaître la frontière entre art et publicité, il se dit « totalement indifférent à la notion de « grand art » dans ce qui l’opposait à «  des formes mineures ». Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, les photos qu’il découpe, les corps qu’ils façonne, étire et assemble traduisent sans faille son concept de « french correction », une poésie constructiviste du collage figuratif où le figuré compte plus que le figurant.

Pablo The Cuadro

Pablo The Cuadro

Pablo The Cuadro

Pablo The Cuadro

Reine des campagnes printemps-été 2016, la tendance copier/coller sévit depuis plusieurs mois déjà sur la sphère digitale, révélant des artistes internationaux comme Pablo The Cuadro, un photographe madrilène réalisateur de collages abstraits aux accents surréalistes, ou Marcelo Monreal, artiste brésilien qui s’approprie la folie de l’imprimé fleuri en faisant éclater les portraits de tops et célébrités. À travers ses collages surréalistes, celui-ci détourne les codes et icônes de la mode pour déterrer une beauté intérieure plus organique, créant des hommes et femmes-fleurs dans sa série Faces [UN]bonded.

Marcelo Monreal

Marcelo Monreal

Marcelo Monreal

Marcelo Monreal

Parmi cette nouvelle garde d’artistes de l’image, Mat Maitland est un véritable colleur en série. Maître de l’impression surréaliste, il réalise, en collages, films et visuels pour un public prestigieux. Hermès, Kenzo, Interview Magazine, Nike, Tate Gallery, Vogue Japan, Issey Miyake ou encore L’Officiel, la liste de ses commanditaires est à l’image du génie de son art. Parmi ses dernières réalisations, le londonien figurait parmi les 11 artistes invités à revisiter les vitrines du Printemps pour ses 150 ans.

Mat Maitland

Mat Maitland X Hermès

Mat Maitland X Issey Miyaké

Mat Maitland X Issey Miyaké

printemps-apr-2015-paris-dailyshopwindow

Mat Maitland pour les 150ans du Printemps

Extrait de la vidéo Mat Maitland X 150 Printemps

Proche parent de la folie des stickers en vitrines, la tendance collage réinvente les mots de l’image, sans doute épuisés par le flot visuel ininterrompu qui se déverse chaque jour sous nos yeux. Laissant deviner l’intervention de l’artiste, les nouveaux collages révèlent certaines ficelles du processus de construction pour dévoiler une vision originale, insoumise et qui sait, peut-être plus pure, de la photographie.

De l’illustration au végétal, retrouvez toute la tendance stickers dans les vitrines dailyshopwindow

victoria-beckham-apr-2016-londres-dailyshopwindow

Victoria Beckham, Londres, 04/2016

marc-jacobs-mar-2016-londres-dailyshopwindow

Marc Jacobs, Londres, 03/16

tomorrow-land-apr-2016-tokyo-dailyshopwindow

Tomorrow Land, Tokyo, 04/16

bottega-veneta-mar-2016-milan-dailyshopwindow

Bottega Veneta, Milan, 03/16

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1SZav55