Dior et Moi

25 juin 2015 - Fashion

Le 5 juillet prochain, la Fashion Week Haute Couture présentera les nouvelles collections de l’Automne Hiver 2015-2016. Rédacteurs, acheteurs et passionnés du monde entier se retrouveront alors à Paris pour cinq jours de course effrenée, jonglant d’une collection à l’autre pour saluer de nouvelles nuées d’étoffes, de savoir-faire et d’élégance. Mais au coeur de la déferlante habituelle, un film pourrait bien faire basculer à jamais notre vision de la Couture et de la mode. Prévue le 8 juillet, et disponible en avant première en VOD du 29 juin au 7 juillet (sur le site du film, iTunes et GooglePlay), la sortie du dernier long métrage de Frédéric Tcheng intitulé “Dior et moi” promet de voler la vedette aux plus belles collections…

Réalisateur français reconnu pour son oeil aiguisé et sa vision bienveillante de la mode, Frédéric Tcheng est le co-producteur du documentaire “Valentino, The Last Emperor”, préselectionné pour l’Oscar du Meilleur Documentaire en 2009, et co-réalisateur du vibrant hommage à Diana Vreeland en 2011 (« Diana Vreeland, The Eye Has to Travel »). Contacté en 2012 par le Directeur de la Communication de Dior pour suivre les premiers pas du prochain Directeur Artistique à la succession de John Galliano, Frédéric Tcheng se prépare à son troisième et inévitable succès, alors même que l’identité de son personnage principal reste inconnue. Finalement, Raf Simons apparaît en bonne course dans la compétition et remporte le titre aussi convoité que redouté de Directeur Artistique de la Haute Couture, du Prêt-à-Porter et des Accessoires de la maison Dior

"Dior and I"

« Dior and I »

Après une première discussion plutôt sensible avec le designer anversois, montrant des réticences allant jusqu’à une sensible vulnérabilité. Frédéric Tcheng obtient son précieux Sésame. Raf Simons, homme timide et réservé qui fuit volontiers la moindre forme de médiatisation accepte d’être filmé aux premières heures du plus grand défi de sa carrière : réaliser sa première collection Haute Couture, en huit semaines, pour Dior, et prendre la relève de qui fut longtemps considéré comme l’un des plus grands designers du XXIème siècle.

Extrait du documentaire "Dior and I"

Extrait du documentaire « Dior and I »

En ce moment critique, Frédéric Tcheng se fixe pour objectif de balayer podiums et excentricités pour révéler la transformation de Raf Simons, sa métamorphose d’homme de l’ombre chouchou d’une poignée d’initiés à personnage public et médiatisé. À la manière d’un flash de photographe, intrusive et aveuglante, cette nouvelle étiquette Dior se présente alors comme une faveur dangereuse et incertaine. Mais au terme de deux mois de tournage et 250 heures de pellicule, c’est une incroyable immersion dans les coulisses de la très Haute Couture que “Dior and I” s’apprête à dévoiler…

Extrait du documentaire "Dior and I"

Extrait du documentaire « Dior and I »

Rare et précieux, “Dior and I” annonce d’emblée son parti-pris intime, celui de l’humain et du génie. Filmé comme un dialogue continuel entre le designer et l’âme de Christian Dior, le documentaire expose sans ambages l’angoisse du poids du mythe et de la mémoire, parallèle fascinant avec “Christian Dior et Moi” (1956), les mémoires du fondateur de la maison. Tout aussi craintif de la vie publique, il décrivait en son temps cette partition binaire entre moi intime et artiste exposé, tiraillement nouveau pour Raf Simons.

Campagne  publicitaire pour l' Eau de Toilette Miss Dior avec Nathalie Portman

Campagne publicitaire pour l’ Eau de Toilette Miss Dior avec Nathalie Portman

Réussir le pari de s’imprégner de l’âme de Christian Dior sans s’y enfermer, de poursuivre l’Histoire sans la répéter, cette difficulté première surmontée avec brio par le designer laisse à voir un reportage sublime sur la noblesse de la mode et la sincérité d’un styliste aux ambitions artistiques en tension constante avec les impératifs économiques de la maison Dior. Et la fin heureuse que l’on connaît à cette histoire vraie n’ajoute que plus d’affect à cette rencontre subtile et touchante. Quand le roi du minimalisme architectural, ancien parent de la renaissance Jil Sander, également à la tête de sa propre griffe très underground, pénètre au dernier étage du bâtiment historique de la maison Dior pour apprendre la Haute Couture, les petites mains libèrent leur passion pour transformer cette secousse en fusion. Au fil de rencontres attachantes avec des couturières au savoir-faire lourd d’une expérience de près d’un demi-siècle pour certaines, Raf Simons et son atelier tissent une puissante énergie à la maison.

La première collection Couture de Raf Simons pour Dior, Automne-hiver 2012

La première collection Couture de Raf Simons pour Dior, Automne-hiver 2012

Futuriste, architectural, et organique, le nouveau souffle Raf Simons est un triomphe qui présente après trois ans de mise à l’épreuve un résultat net de plus d’1,5 Milliards d’euros, faisant de Dior l’une des plus importantes maisons de Couture au monde. Sublime témoignage, “Dior and I” est une leçon d’humanité dans un monde de chiffres qui pourrait bien effacer les éclaboussures des mots passés…

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1IAfdea