F(l)ash news

19 juillet 2016 - Fashion, Inspiration

Mardi 19 juillet. La Fashion Week Haute Couture est terminée. Les premiers départs en vacances ont pris d’assaut gares, aéroports et autres sites de booking. Chacun s’apprête à embrasser son JOMO avec une certaine assiduité. Pourtant, au milieu de la foule d’amateurs de tongs et de farniente, certains oeuvrent encore ardemment à renouveler le visage de nos attributs textiles. Quoi de neuf dans la mode ?

Céline Dion porte le sweat Vêtements "Jake & Kate" à Paris fin juin 2016

Céline Dion porte le sweat Vêtements « Jake & Kate » à Paris fin juin 2016

Si le visage de la mode paraît relativement chahuté en cette fin de premier semestre 2016, il est une certitude à laquelle se cramponer. Embrassant la prédiction de Li Edelkoort prononcée en février 2015 – “La Mode est morte. Vive le vêtement.”, le collectif éponyme Vêtements est la nouvelle mode. De Kanye West à Céline Dion, cette jeune marque des frères Gvasalia monopolise l’attention du tout stylé et s’attaque fougueusement au portefeuille des acheteurs. Menée de front par Demna qui cumule son titre de Directeur Artistique chez Balenciaga avec son rôle au sein du label, la révolution Vêtements bouscule les certitudes des puristes jusqu’à ringardiser les grands de ce monde.

Vêtements X Manolo Blahnik

Vêtements X Manolo Blahnik

Vêtements X Carhart

Vêtements X Carhartt

Après un défilé au Dépôt – haut lieu de l’érotisme parisien, dans une église ou un restaurant chinois, le manifeste de liberté et de modernité porté par Vêtements s’exprimait dernièrement en pleine Fashion Week Haute Couture. En concertation avec la Fédération Française de la Couture – c’est dire la puissance de l’olibrius, le label avait souhaité jouer son printemps-été 2017 en juillet plutôt qu’en septembre. Une infidélité du calendrier à raison puisqu’il s’agit de la période où les poches des acheteurs sont les plus joufflues… Mais au-delà de la stratégie marketing, Vêtements ravissait novices et initiés à grands coups d’oversize, de déconstruction et de superposition. Rappelant les jeunes années de Demna auprès de son maître Margiela, Vêtements repensait le concept même de la collection à travers une présentation entièrement construite sur la collaboration. Dr. Martens, Manolo Blahnik, Eastpak, Schott, Levi’s… La silhouette Vêtements prenait vie à travers 17 marques populaires, streetwear ou luxe, spécialistes de leur catégorie. Dressé au coeur des Galeries Lafayette parisiennes, le show dépoussiérait les traditionnelles broderies, mousselines et plissés de l’intouchable Couture parisienne. Douce résurrection.

Vêtements X Comme des Garçons

Vêtements X Comme des Garçons

Vêtements X Brioni

Vêtements X Brioni

Filant l’esthétique urbaine du streetwear à travers la noblesse des techniques et des matières, Christelle Kocher du label Koché contribue elle-aussi à tisser les nouveaux traits de la mode. Finaliste de l’ANDAM et en lice pour le prix LVMH pour la seconde fois, la créatrice de 37 ans fait de sa création un melting pot culturel d’artisanat et de modernité, menant les métiers d’art vers un salut inespéré. Directrice de son propre label auto-financé depuis 2014 et directrice artistique de la maison Lemarié – propriété de Chanel – depuis 2010, Christelle fait dans une dentelle toute personnelle. Après avoir fait passer l’équipe de Lemarié de 20 femmes à plus de 100 personnes et offert au plumassier une résonance internationale, elle déconcertait l’élite de la mode placée debout dans un passage du quartier cosmopolite parisien de Strasbourg Saint-Denis pour son défilé automne-hiver 2017… Professionnelle des grandes maisons, son expérience chez Giorgio Armani, Chloé, Sonia Rykiel, Bottega Veneta ou Dries Van Noten ont fait de Christelle Kocher la candidate idéale pour marquer son temps à sa façon. “J’aime le luxe, je m’y suis entraînée et je suis légitime puisque j’ai travaillé dedans de nombreuses années. (…) J’ai voulu trouver un moyen personnel qui soit plus pertinent aux yeux des gens qui vont vraiment porter des vêtements à la fin du compte” confie-t-elle au Magazine Antidote… Au diable l’élitisme de la mode.

Défilé Koché automne-hiver 2017

Défilé Koché automne-hiver 2017

COURANT-6

À peine le lancement de sa marque annoncé, Alexa Chung revendique à son tour une certaine accessibilité pour sa griffe dont les premières pièces très attendues seront distribuées en mai 2017. Top model, it girl et avant tout businesswoman, la belle n’en est pas à son coup d’essai sur le chemin de la création, collectionnant jusqu’alors les collaborations. Après Superga, AG Jeans, Marks & Spencer… Voici venu le temps de l’aventure solo. Épaulée d’une équipe de 6 designers, le label ALEXACHUNG sera dirigé par Edwin Bodson, ex chef d’atelier chez Haider Ackermann. “Je sais comment l’industrie de la mode est aujourd’hui et comment elle change très rapidement. Je veux être sûre que nous offrons quelque chose d’excitant, d’unique et de nouveau” s’enquiert la future créatrice. Inspirée de son style personnel, la première collection offrira denim, soins beauté, tenues de soirées, chaussures, bijoux et autres “daily luxuries” – des produits de luxe quotidien dans un style minimaliste chic aux accents couture. À suivre…

Alexa Chung

Alexa Chung

Rayon collaborations aussi, le paysage de la mode semble découvrir un nouvel horizon. Quoique relatif, le choix de deux d’entre elles semble significatif. Après l’hystérie marketing #Balmaination, H&M change de cap pour novembre 2016 en invitant le duo de Kenzo à repenser son label. À l’origine du concept store Opening Ceremony en 2002, classé par les 50 boutiques les plus innovantes au monde par Fast Company en 2011, Humberto Leon et Carol Lim ont signé la renaissance de Kenzo dès leur arrivée en 2011. Fascinés par la nouveauté sans piétiner la tradition, le tandem créatif offre le pedigree idéal au géant suédois.

H&M X Kenzo

H&M X Kenzo

La-paire-de-lunettes-futuriste-de-Rihanna-pour-Dior

Dior X Rihanna

Autre label, autre ambiance, Rihanna signe une ligne Eyewear sobrement intitulée “Rihanna” pour la maison Dior. Futuristes aux accents 90’s, les lunettes de soleil aux verres teintés sont les derniers nés de l’imagination de la chanteuse. Après une série d’accessoires pour Manolo Blahnik et une collection entière déjà sold out pour Puma, faut-il prévoir une révélation à la Victoria Beckham pour la barbadienne nommée “icône de mode” par les CFDA en juin 2014 ? Quoi qu’il en soit, Rihanna incarne déjà une nouvelle création, loin des carcans traditionnels de l’industrie, et rejoint fièrement la nouvelle façon de penser la mode.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/29XMPfK