Glitter Fever

1 octobre 2015 - Fashion

Regain nineties qui dérape ou sursaut imprévu des années disco ? Les paillettes sont à la mode et on ignore encore à qui la faute. Sans crier gare, Miley Cyrus leur a donné le LA au lendemain des MTV VMAs et l’avalanche scintillante incruste depuis ses facettes vibrantes au cœur du fashion month. Fun, régressive ou carrément décadente, la glitter fever est aussi festive que nostalgique sur les podiums de la fashion week.

Miley Cyrus

Miley Cyrus

Elle l’a sorti sans crier gare. Comme si son douteux accoutrement à paillettes des MTV VMAs 2015 ne suffisait pas, Miley Cyrus nous offrait, le 31 août dernier, une gigantesque tartinade glitter à la sortie de son album surprise Miley & Her Dead Petz. Préparé dans le plus grand secret et en écoute gratuite sur Soundcloud, l’album est un pirate musical halluciné qui hisse la fièvre glitter au rang inébranlable de tendance de l’année – n’ayons pas peur des mots.

Dédié à son animal mort – ça ne s’invente pas – ce petit bijou d’électro pop lancé avec le clip « Dooo It ! » propulse une Miley beatnik dans une projection glitter sans équivoque. “Yeah I smoke pot, yeah I love peace / But I don’t give a fuck, I ain’t no hippy”. En une punchline bien sentie, Miley balaie les idéaux seventies de l’automne et impose son flow. Dans un vaste chaos d’un mauvais goût cathartique, elle susurre des paillettes de sa langue goulue, crache et avale sa pluie scintillante comme une fin de partie qui dérape. Éclaboussant d’une traite les hautes sphères de la mode, elle contamine sans vergogne les collections printemps-été 2016.

Collection Gucci printemps-été 2016

Collection Gucci printemps-été 2016

Collection Gucci printemps-été 2016

Collection Gucci printemps-été 2016

En guise de prélude, la nouvelle collection d’Alessandro Michele pour Gucci illustre une douceur innocente emprunte de bourgeoisie moderne. Inspirée de la « carte du tendre », le vestiaire de l’italien convainc pour une nouvelle saison avec cet univers libertin revisité de de sequins. Lunettes XXL à montures glitter, chemise à jabots pailletés en 2D trompe-l’œil et plissé étincelant brodé, Alessandro Michele réécrit l’histoire du sequin, accessoire d’une séduction à ce stade encore naïve…

Collection Mary Katrantzou printemps-été 2016

Collection Mary Katrantzou printemps-été 2016

Après cette mise-en-bouche bien sentie, Mary Katrantzou nous invite à poursuivre une soirée tout en élégance, habillant les jambes de cuissardes-collants en maille côtelée. Une glitter fever subtile, mais assumée.

Collection Gareth Pugh printemps-été 2016

Collection Gareth Pugh printemps-été 2016

Collection Gareth Pugh printemps-été 2016

Collection Gareth Pugh printemps-été 2016

La fête s’emballe avec Gareth Pugh qui active le mode party avec un glitter grandiose à la Bowie. Tout de disco vêtus, les mannequins grimés de maxi-pupilles-manga-étoilées célèbrent un sequin rouge XXL en invasion progressive ou total look déjanté.

Collection MM6 Martin Margiela printemps-été 2016

Collection MM6 Martin Margiela printemps-été 2016

Collection MM6 Martin Margiela printemps-été 2016

Collection MM6 Martin Margiela printemps-été 2016

Glitter de l’extrême, le sequin célèbre un grunge festif chez MM6 Martin Margiela qui revisite la banane, les gants et l’étole de soirée en versions oversized pailletées.

Défilé Nico Panda printemps-été 2016

Défilé Nico Panda printemps-été 2016

Défilé Baja East printemps-été 2016

Défilé Baja East printemps-été 2016

New-York à Paris, la fièvre glitter s’empare aussi des mises en beautés et se glisse sur les visages des mannequins du fashion month. Nuée de sequins lumineux chez Baja East, visages holographiques techno-poétiques chez Nico PandaSky’s the limit chez Marc Jacobs, roi des soirées new-yorkaises, qui revendique visiblement aussi ses lendemains de fête avec un make-up des plus chaotiques et un reliquat éprouvé de paillettes de la veille.

Marc Jacobs RTW SS16 0081

Marc Jacobs défilé printemps été 2016

Ashish RTW SS16 0753

Défilé Ashish printemps-été 2016

Première sur le catwalk pour Émily Ratajkowski, le défilé Marc Jacobs printemps-été 2016 révèle un gang de party girls post-sauterie des plus crédible, alors qu’Ashish, maître glitter absolu, calme le jeu cette saison avec l’option confettis à gogo. N’éclipsant pas pour autant ses sneakers ensequinées, Ashish dédie, une fois de plus, sa collection à tout ce qui brille. La fête ne fait que commencer…

Glitter Fever : les défilés du printemps été 2016 !

glitter runway SS16_dailyshopwindow

 

 

Une tendance qui s’installe dans les vitrines de la rentrée chez Max & Co à Milan

dailyshopwindow_september_2015_maxandco

Max & Co – September 2015 – Milano

 

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1YQxKhO