JAPAN RETAIL

8 novembre 2016 - Fashion, Inspiration

C’est tout le savoir-faire et l’art de vivre à la japonaise qui rayonnent dans le raffinement de leurs espaces de vente… Les deux grands magasins Isetan et Mitsukoshi ont fusionné en 2008 pour répondre à une philosophie commune – “client first” – et s’ils se distinguent toujours à travers deux identités propres, leurs objectifs et leur évolution s’écrivent à quatre mains, à contre-courant des groupes de grands magasins internationaux. Retour sur un Japan retail innovant …

Isetan

Isetan

Créée en 1673, la boutique de kimonos Mitsukoshi grandit jusqu’à devenir le premier department store du Japon en 1904. Plus d’un siècle plus tard, le concept de Culture Resort Department store est lancé, plaçant “l’art de vivre et l’esthétisme au coeur du magasinMitsukoshi. Fort de ce nouveau signe distinctif, le principal magasin Mitsukoshi est classé au patrimoine de la culture japonaise en 2016, grande première pour une surface commerciale… 130 ans auparavant, c’est le grand magasin Isetan qui voit le jour. Numéro un en termes de visiteurs et de chiffre d’affaire, il hisse la mode en art de vivre au point de vouloir délivrer une expérience émotionnelle à quiconque s’aventure en son sein. Avec une démarche proche de celle d’institutions culturelles, le magasin principal situé à Shinjuku revendique même l’ambition de devenir un “fashion museum”.

Mitsukoshi

Mitsukoshi

Après la fusion de 2008, les deux entités du groupe se développent main dans la main. Influencés par une clientèle accro du voyage et friande d’une culture française qui valorise son artisanat, ils consacrent une attention toute particulière à sublimer les savoir-faire qui se cachent derrière leurs produits. Côté service, c’est l’hospitalité à la japonaise qui prime à travers le concept d’omotenashi

Le papier d'emballage Mitsukoshi à l'honneur - campagne "Les Sens du Japon"

Le papier d’emballage Mitsukoshi à l’honneur – campagne « Les Sens du Japon »

Mitsukoshi avril 2016

Mitsukoshi avril 2016

Particulièrement engagée depuis leur fusion en 2008, la holding Isetan Mitsukoshi met avant tout l’accent sur son patrimoine culturel et artisanal notamment chez Isetan où le concept de monozukuri pousse les acheteurs à sourcer produits et matières directement chez les producteurs et artisans dans une “recherche permanente de ce qu’il y a de mieux”.  De Tokyo à Kuala Lumpur, le personnel est formé pour recevoir sa clientèle dans les règles de l’art japonais.

 En 2016, la campagne “Les Sens du Japon” lancée en 2011 offre tradition, culture et conscience esthétique japonaises comme nouvelles valeurs à ses clients.  En parallèle, le groupe inaugurait une exposition collaborative en tant que partenaire de la Triennale de Setouchi . Dans le cadre de la promotion de l’évènement – un des plus grands festivals d’art du monde – Isetan Mitsukoshi présentait le travail de onze artistes de la Triennale dans les vitrines d’Isetan Shinjuku et exposait Genichiro Inokuma, artiste créateur du célèbre papier d’emballage Mitsukoshi baptisé “Hana-Hiraku” .

Vitrines "JAPAN SENSES" chez Isetan & Mitsukoshi, juillet 2016

Vitrines « JAPAN SENSES » chez Isetan & Mitsukoshi, juillet 2016

Vitrines Isetan & Mitsukoshi x Mika Ninagawa, février 2016

Vitrines Isetan & Mitsukoshi x Mika Ninagawa, février 2016

Isetan x Nicolas Buffe janvier 2016

Isetan x Nicolas Buffe janvier 2016

Autre point novateur du groupe Isetan Mitsukoshi, les collaborations courent dans les deux enseignes, à l’inverse du groupe Galeries Lafayette, par exemple, qui distingue les opérations Galeries Lafayette de celles du BHV. À la pointe de la créativité, le groupe est également réputé pour ses vitrines de haute volée, notamment celles présentées en 2016 pour la collaboration avec l’artiste Nicolas Buffe  en janvier ou pour les 60 ans de Diesel en octobre.

Mitsukoshi mai 2016

Mitsukoshi mai 2016

Diesel x Isetan octobre 2016

Diesel x Isetan octobre 2016

Dans un contexte de baisse d’affluence des grands magasins, le modèle Isetan Mitsukoshi est en pleine expansion avec l’ouverture d’un point de vente parisien en octobre dernier. Situé à la Maison de la Culture du Japon, Isetan Mitsukoshi défend son savoir-faire et son art de vivre au coeur d’un Japan Store à la scénographie bien huilée répondant aux 4 critères fondamentaux de l’esthétique japonaise : élégance (miyabi), sophistication (sen), cool (iki) et pureté (so) . Pensé par l’architecte Tsuyoshi Tane du bureau DGT, le magasin se veut permanent, accueillant même un coin galerie pour les expositions qui rythmeront l’année.

Isetan Mitsukoshi à la Maison de la Culture du Japon, Paris

Isetan Mitsukoshi à la Maison de la Culture du Japon, Paris

Désireux d’ouvrir des petites et moyennes boutique pour mieux interagir avec ses clients, Isetan Mitsukoshi ouvre également une seconde boutique dans un aéroport, à Aichi. Ciblant le potentiel des voyageurs d’affaires, Isetan Centrair Store a été pensé comme un hôtel 5 étoiles européen de 600 mètres carrés.

Isetan Centrair Store

Isetan Centrair Store

Enfin, Isetan Mitsukoshi diversifie également sa cible internationale en s’adressant directement à la clientèle musulmane de Malaisie. Premier grand magasin implanté à grande échelle, l’ouverture du point de vente de Kuala Lumpur fait partie d’un projet conjoint avec Cool Japan Fund Inc., une entité mi-gouvernementale, mi-privée qui travaille à promouvoir la culture et les produits japonais… Vous avez dit leader ?

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2ezODKx