LMVH Prize

24 mars 2015 - Fashion

Célébré en grandes pompes au soir du vendredi 20 mars dernier, le Printemps amène avec lui son lot de jeunes pousses et déjà, s’annonce radieux. Après une première édition scrutée à la loupe par toutes les paires d’yeux de la mode, le LVMH Prize pour la jeune création est en ébullition… Sur le point de sacrer le premier successeur de Thomas Tait (lauréat 2014), il figure déjà parmi les incontournables du calendrier international – à juste titre.

Collection Thomas Tait automne-hiver 2015 - lauréat LVMH Prize 2014

Collection Thomas Tait automne-hiver 2015 – lauréat LVMH Prize 2014

Fondé en 2013, le LVMH Prize est remis pour la première fois en 2014. Alors que la fashion week bat son plein, l’anglais Thomas Tait remporte la somme promise et le mentorat d’exception… 300 000€ en poche et un accompagnement d’un an au développement de sa propre maison : la victoire est belle, l’avenir prometteur. Non loin derrière, le label indien Miuniku et la marque new-yorkaise Hood By Hair empochent 100 000€…

lvmhprize

Destiné à développer et soutenir la jeune création, le LVMH prize fait bien plus que de dénicher les talents de demain. Pour la plupart, les concurrents en lice jouissent déjà d’une jolie renommée et certains brillent à l’international. Ouvert aux créateurs de moins de quarante ans ayant déjà conçu et commercialisé au moins deux collections de prêt-à-porter, le LVMH prize est aujourd’hui l’une des réponse les plus efficiente au renouvellement durable des têtes couronnées de la mode.  » C’est vraiment la responsabilité du groupe LVMH, en tant que leader de notre industrie, d’identifier et de soutenir les jeunes créateurs, et je me réjouis que nous puissions le faire cette année encore avec tant de candidats de talent. » déclarait Delphine Arnault à propose de l’édition 2015.

Après une première étape de sélections ayant déterminé fin février les 26 candidats en compétition, les huit finalistes ont été désignés le 18 mars dernier à l’issue du showroom de présentation qui s’est tenu à Paris devant un comité d’experts mode internationaux composé de journalistes comme Cathy Horyn ou Angelica Cheung (Vogue China), de stylistes et d’acheteurs. Le prochain rendez-vous fixé au 22 mai 2015 se déroulera face à neufs directeurs artistiques du groupe LVMH, sous la houlette de Delphine Arnault (directrice générale adjointe de Louis Vuitton), Jean-Paul Claverie (conseiller de Bernard Arnault et directeur du mécénat de LVMH) et Pierre-Yves Roussel (président-directeur général du LVMH Fashion Group).

Créateurs contemporains parmi les plus brillants au monde, les neufs membres du jury final ne sont autres que Marc Jacobs (DA de sa marque éponyme), Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Karl Lagerfeld (Chanel, Fendi…), Humberto Leon et Carol Lim (Kenzo), Phoebe Philo (Céline), Raf Simons (Dior), Riccardo Tisci (Givenchy), et Jonathan W. Anderson (Loewe)… De quoi impressionner nos huit jeunes finalistes, relève et miroir de la création actuelle d’avant-garde.

Détournement, renouvellement des matières, innovations textiles et audace extra-culottée, les finalistes du LVMH prize 2015 en ont sous la semelle et font d’ores et déjà honneur à leurs prestigieux aînés. Si l’Asie était largement présente à la première étape des sélection, écho à la géopolitique de la mode actuelle qui rappelait l’importance croissante du pays du Soleil Levant – et voisins, c’est la France qui l’emporte en finale avec un joli tiercé de créateurs déjà chouchoux. Simon Porte Jacquemus, finaliste 2014, remet le couvert avec une nouvelle collection qui figure parmi les plus audacieuses de la dernière fashion week parisienne. Il est accompagné du duo futuriste Coperni composé de Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant, vainqueurs du prix de la Première Collection de l’ANDAM 2014, et de la londonienne d’adoption Faustine Steinmetz connue pour ses tissus fabriqués main.

Largement représentée, la France n’a donc pas à frémir face aux six autres gagnants potentiels du LVMH Prize. Le prêt-à-porter homme est représenté par l’anglais semi-finaliste 2014 Craig Green, et l’américain Virgil Abloh, ex directeur de création de Kanye West basé à Milan, qui représente la marque Off White ℅ Virgil Abloh.

Pour la femme, certains découvriront l’autrichien Arthur Arbesser, adepte du détournement d’uniforme ; Demna Gvasalia pour Vetements (label parisien qui compte sept anciens de chez Margiela) ; et le duo portugais Marques’Almeida, connu pour avoir introduit le luxe au denim effiloché…

Coperni, finaliste 2015Virgil Abloh, finaliste 2015

Coperni, finaliste 2015                                                                                                                                  Virgil Abloh, finaliste 2015

Craig Deen, finaliste 2015Jacquemus, finaliste 2015

                                                        Craig Deen, finaliste 2015                                                                                                                                  Vetements, finaliste 2015

Faustine Steinmetz, lauréate 2015Marques'Almeida, finalistes 2015

                                                         Faustine Steinmetz, lauréate 2015                                                                                                         Marques’Almeida, finalistes 2015

Arthur Arbesser, finaliste 2015

         Arthur Arbesser, finaliste 2015

Si l’on espère voir gagner l’un des poulains français, nul doute que le gagnant – quel qu’il soit – saura émouvoir la planète mode de ses innovations créatives comme le fit Thomas Tait l’an dernier. “Golden Boy” de la fashion week londonienne selon CNN, le lauréat 2014 semble avoir récolté les fruits de son exposition médiatique récente. Avec un dernier défilé qui jongle entre modernité experimentale et maturité séduisante, Thomas Tait signe sans doute l’un des meilleurs défilés de l’automne-hiver 2015 et la critique est unanime.

 

Thomas_Tait_Fall_winter_2015__16

Rendez-vous le 22 mai pour découvrir le nouveau bijou de la jeune création internationale !

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1CUqk4W