Passion Collaborations

9 octobre 2015 - Fashion, Inspiration

Après chaque été, la mode repart de plus belle avec un festival de collaborations chaque année plus fourni. Entre associations inédites, couples à succès et duos chocs, les échanges de bons procédés ne se font plus prier. Labels, créateurs, artistes… La collaboration a su élargir ses horizons, se rendant, au fil des saisons, aussi précieuse qu’un blogueur en frontrow… Petit précis des unions mode les plus attendues de la rentrée.

Maje X Minnetonka

Maje X Minnetonka

Comme le veut la tradition, les valeurs sûres sont de la partie en cette rentrée. Prenant un risque mesuré, les labels mode du moment s’acoquinent à des refuges plus classiques, bénéficiant de leur héritage charpenté, si ce n’est centenaire, offrant en retour la prospérité d’une cible plus jeune, à la merci d’une fièvre acheteuse frénétique… Nous retrouvons donc cette saison les célèbres mocassins de Pocahontas Minnetonka revisités chez Maje ; les classiques collants Le Bourget en proie à une rare fulgurance arty made in Castelbajac ; le vestiaire marin Saint-James en plein lifting chez Claudie Pierlot ; et une jolie capsule d’indispensables pensés par l’espagnol Masscob pour la rentrée Monoprix.

Le Bourget X Castelbajac

Le Bourget X Castelbajac

Masscob X Monoprix

Monoprix

Rayon collab’, on trouve aussi les indémodables people bankables. Têtes d’affiches qui appâtent le chaland à la seule évocation de leur nom, ils ne sont pas en reste cette année. Chez H&M, les portants frétillent depuis des mois à l’idée d’accueillir bientôt la capsule Balmain – ou plutôt Olivier Rousteing, roi de la com’ et du personal branding, qui incarne à lui seul l’image du label finalement jet-set. Volontairement racoleuse, la collaboration versera dans le bling à brac, mini-robes bodycon en tête de gondole incarnées par les deux visages les plus quémandés du moment : Kendall Jenner et Gigi Hadid(cqfd).

Olivier Rousteing X H&M

Olivier Rousteing X H&M

Olivier Rousteing X H&M

Olivier Rousteing X H&M

Moins criard mais parfaitement immodéré, Pharrell Williams re-signe une mille et unième collaboration pour AdidasDe son côté, Minelli mise sur la mannequin Georgia May Jagger pour une capsule au charme londonien quand Darel s’offre les Puppini Sisters à la french en bis repetita (Brigitte). ElevenParis maestro de la collaboration, voit double également avec Les Twins, danseurs synchronisés à plusieurs milliers d’euros la minute. Uniqlo re-re-renouvelle ses voeux avec Inès de la Fressange et invite tout de même une nouvelle tête pour l’effet de surprise (Carine Roitfeldon adore). Enfin, Puma s’apprête à faire ses premiers pas avec Rihanna. À la fois directrice artistique et égérie, la barbadienne assoit ses rêves de designer, s’offrant, au fil du temps, une crédibilité mode méritée avec une vidéo de lancement déjà plus qu’alléchante… Qui va piano va sano.

Brigitte X Darel

Carine Roitfeld X Uniqlo

Carine Roitfeld X Uniqlo

Capture d’écran 2015-10-09 à 08.39.02

Carine Roitfeld X Uniqlo

Puma X Rihanna

Puma X Rihanna

Le succès assuré avec des personnalités poids lourds, ElevenParis, Uniqlo et Puma s’offrent en parallèle le plaisir de collaborations plus confidentielles. Disneyland s’invite chez le premier pour un featuring décalé, Uniqlo invoque l’épure puissamment maîtrisé de Lemaire quand Puma se propulse au rayon lifestyle dans une ambiance militaire vintage avec Swash ; duo british composé de Sarah Swash et Toshio Yamamaka (Prix Hyères 2004).

Lemaire X Uniqlo

Lemaire X Uniqlo

Disneyland X ElevenParis

Disneyland X ElevenParis

Puma X Swash

Puma X Swash

Parti-pris manifeste dans les dernières collaborations annoncées, l’esprit créateur se répand comme une traînée de poudre cette année. Paul & Joe Sister convoque le rock anglais d’Ella Rose Richards, 19 ans, mannequin, petite fille de Keith Richards et de Lucie de la Falaise, pour une capsule casual brit avec force tartan ; le roi du t-shirt de luxe Majestic Filatures s’offre un street trip avec les graphs d’André Saraiva ; Monki récidive avec la blogueuse phénomène Susie Bubble et ses chaussettes oeufs au plats… Un esprit régressifs qui fait écho à la capsule Undiz X Star Wars.

Enfin, La Redoute persiste et signe avec son laboratoire de talents qui met à l’honneur cette saison trois pépites de la mode. Porte-drapeaux de la nouvelle mode française, Christine Phung, Coralie Marabelle et Etienne Deroeux nous entraînent dans leur univers avec trois collections très différentes mais profondément inspirantes. À noter qu’Etienne Deroeux semble déjà considéré comme le nouveau Jacquemus, ayant fait grand bruit ces derniers jours en s’associant avec le mannequin Erin Wasson pour une campagne d’affichage sauvage à la veille de la fashion week.

Christine Phung X La Redoute

Christine Phung X La Redoute

Coralie Marabelle X La Redoute

Coralie Marabelle X La Redoute

Etienne Deroeux X La Redoute

Etienne Deroeux X La Redoute

Erin Wasson X Etienne Deroeux

Erin Wasson X Etienne Deroeux

Enfin, nouveauté qui semble récemment échapper au cercle très fermé d’un luxe jalousé, les collaborations façon mécénat semble subir un enthousiasme emphatique en cette rentrée. Au moment où Bottega Veneta lance son opération #TheAOCBook – comprendre “The Art of Collaboration Book”, célébrant quatorze années de collaborations avec des artistes de renom sous l’impulsion de son directeur artistique Thomas Maier, le Parcours Saint-Germain s’apprête à inaugurer le 22 octobre prochain une édition anniversaire particulièrement scrutée.

Sheila Hicks

Sheila Hicks

Arnold Goron

Arnold Goron

Pour la quinzième année consécutive, des artistes de tous bords investiront les boutiques du quartier Saint-Germain sur le thème Poésie de la Matière. Isabel Marant accueillera son chouchou Arnold Goron ; le dénicheur de talents et chausseur Heschung accueillera le travail du cuir de Thomas Tronel-Gauthier ; Leitha Wilson investira les murs de chez Carven ; et la fileuse de génie Sheila Hicks enchantera la boutique du géant du luxe Louis Vuitton… Tendance sous-jacente depuis plusieurs saisons, la mode voit donc finalement plus loin que le bout de son nez, empruntant le tournant généralisé d’une création à 180 degrés.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1jSucva