Précieux « fait main »

6 janvier 2015 - Fashion

Les métiers d’arts de la mode transforment techniques et difficultés en somptuosité qui gravent le luxe d’une émouvante maîtrise, d’une poésie sans âge. Cet artisanat précieux officiant dans l’ombre de grands noms de la Couture française, Chanel est l’un des pionniers à avoir pris à cœur de le célébrer…

Cara Delevingne et Karl Lagerfeld au défilé des métiers d'art Chanel Paris-Salzbourg

Cara Delevingne et Karl Lagerfeld au défilé des métiers d’art Chanel Paris-Salzbourg

Une fois n’est pas coutume, Karl Lagerfeld présentait en décembre dernier la treizième édition du défilé des métiers d’arts de la maison Chanel – l’un des plus grands honneurs réservés aux petites mains anonymes de l’industrie de la mode. En marge du calendrier infernal des collections, ce show hommage aux artisans d’exception qui contribuent à sa renommée internationale retournait cette fois-ci aux origines de l’emblématique veste de tailleur de Coco.

Making-of de la collection des métiers d’art 2014/15 Chanel Paris-Salzbourg 

Quatre poches plaquées, boutons dorés, quoi de mieux que l’ancêtre de la veste Chanel pour honorer les savoir-faire d’antan ? Brodeurs, plumassiers, dentelliers, modistes, chausseurs… À travers ce conte autrichien qui avait pris ses quartiers dans un château de Salzbourg, Karl Lagerfeld avait entrepris de nous faire redécouvrir l’histoire de ses ateliers d’excellence. Après Byzance, Bombay, Edimbourg, et Dallas, c’est un retour aux sources que Chanel proposait le 2 décembre 2014 en tenant villégiature où Coco trouva l’inspiration de son légendaire par-dessus festonné dans la veste du liftier.

Motifs floraux en plumes colorées réalisés par Lemarié pour le défilé des métiers d'arts Paris-Salzbourg

Motifs floraux en plumes colorées réalisés par Lemarié pour le défilé des métiers d’arts Paris-Salzbourg

Sans tomber dans le cliché de la tyrolienne joufflue en culotte rustique, ce défilé hommage croisait avec finesse fastes de l’époque, héritages culturels et raffinements – anciens et modernes. Feutre, tweed, galons, plumes, boutons, dentelles… l’exécution méticuleuse des détails couture mettait en lumière le travail d’orfèvre des petites mains Chanel et de leurs précieuses machines, parfois centenaires… Redorant le blason d’un « made in France » longtemps boudé par la mondialisation, ce défilé des métiers d’arts venait également asseoir la patience et le doigté de ses artisans.

Les camélias Chanel brodés par Lesage pour le défilé des métiers d'arts Paris-Salzbourg

Les camélias Chanel brodés par Lesage pour le défilé des métiers d’arts Paris-Salzbourg

Mis à rude épreuve pour tenir des délais impossibles, produire en série leur précieux « fait main » et subir les innombrables heures de travail nécessaires à la moindre réalisation, ces magiciens de la mode en voie de disparition sont placés aujourd’hui sous haute protection pour perpétuer leur savoir-faire à l’image de la maison Lesage qui crée son « école » dès 1992. Longtemps ignorés, les métiers d’art sont aujourd’hui sujets d’ouvrages et reportages aussi fascinants que passionnants.

Le travail d'orfèvre de Goossens pour le défilé des métiers d'art Paris-Salzbourg

Le travail d’orfèvre de Goossens, artisan des métiers d’arts

Fierté nationale, les métiers d’art se dévoilent avec modestie dans des documentaires comme la série Le Jour d’Avant de Loïc Prigent révélant l’effervescence d’une veille de défilé ; lorsqu’une robe entière reste à broder ou quand l’œil expert d’une brodeuse aguerrie ne distingue plus le chat de l’aiguille, ou le reportage Signé Chanel qui nous fait pénétrer dans les ateliers de la  passementière Chanel  Raymonde Pouzieux disparue aujourd’hui… De plus en plus, les marques de luxe prennent en main la survie de cette précieuse manne, ouvrant les portes des ateliers comme LVMH peut le faire lors des Journées Particulières dans une quarantaine d’ateliers de France ou mettant en place des formations en interne chez Hermès, Dior, Vuitton ou Berluti, avec l’ouverture de l’Institut des Métiers d’Excellence (IME) qui propose des contrats d’alternance.

Louis Vuitton ouvre les portes de ses ateliers lors des Journées Particulières

Louis Vuitton ouvre les portes de ses ateliers lors des Journées Particulières

Assurer la transmission des mythes de fabrication, protéger la patte de ces métiers d’arts détenteurs de la plus pure tradition, c’est également l’entreprise de la maison Chanel qui ouvre discrètement en 2002 la filiale Paraffection. Située à Pantin, cette entreprise regroupe tous les métiers d’arts liés à la haute couture Chanel. Véritable soutien administratif à ces métiers qui valorisent la maison, Paraffection ne leur vole pour autant pas leur indépendance et encourage ses onze ateliers à produire pour la concurrence.

Maison Michel, modiste du défilé des métiers d'arts  Chanel

Les chapeaux Maison Michel, modiste du défilé des métiers d’arts Chanel

Le responsable des 40 000 camélias annuels faits mains de la maison Chanel (Lesage), le bottier Massaro, le modiste maison Michel, l’orfèvre Goossens, le parurier Desrues, le plumassier Lemarié, le brodeur Montex…Ils sont les gardiens du patrimoine couture français et façonnent le visage des grandes maisons depuis des générations. Les grands noms de la mode prêchent aujourd’hui pour leur paroisse en France comme à l’étranger, conscients que l’excellente santé du marché du luxe est en partie due à ces métiers d’art et leur excellence…

Retrouvez toutes les vitrines mettant les métiers d’art à l’honneur sur notre site dailyshopwindow.com

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Chanel_04_2269-3JUN

Chanel, Paris, 03/06/2014

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Chanel_01_2283-3JUN

Chanel, Paris, 03/06/2014

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1tM8soZ