ALERTE SENIORS!

26 septembre 2017 - Inspiration

Elle prête à sourire, cette photo d’Inès de la Fressange imitant Sophie Fontanel, une fausse crinière argentée vissée sur la caboche… Assumée sans fard par son aînée depuis quelques années, cette audace capillaire est pourtant loin d’être futile, et du haut de ses quelques 130 000 abonnés Instagram, la journaliste mode a pour le moins creusé le sillon que voilà… Filon marketing juteux ou désir sincère de vérité, l’industrie de la mode se rue comme jamais vers les seniors, nouvelle mine d’or.

@SophieFontanel

@SophieFontanel

Inès de la Fressange imite @SophieFontanel

Inès de la Fressange imite @SophieFontanel

Les cheveux blancs ne sont pas un signe de vieillesse mais un signe de vie” confiait Sophie Fontanel à la sortie de son dernier roman, Une Apparition, qui raconte comment elle a décidé de ne plus faire de coloration pour montrer l’inmontrable. En phase avec la tendance américaine du “going grey” qui pousse les femmes à se libérer des diktats esthétiques associant le cheveu blanc à l’un des signes de déchéance physique les plus funestes, Sophie Fontanel voit sa cote de popularité exploser et ses congénères lui confier, toujours plus nombreuses, comme elle a su les libérer… En 2017, l’industrie de la mode lui emboîte le pas et fait ses adieux au jeunisme. Les plus âgés vivent une seconde jeunesse et la nouvelle vague est aux cheveux blancs, tout du moins grisonnants, pour Monsieur comme pour Madame. Poussant les curseurs encore plus loin qu’en 2015, la mode semble aujourd’hui véritablement soucieuse de démocratiser ce qui, deux ans plus tôt, s’apparentait à de timides balbutiements en marge d’une industrie conservatrice… À l’heure ou le lifestyle ronge comme jamais le paysage fashion, soucieux d’insuffler un vent de vraie vie dans un univers longtemps désincarné, c’est désormais le physique des modèles qui semble touché par ce retour aux réalités.

Iris (2014) documentaire netflix sur la collectionneuse de mode Iris Apfel

Iris (2014) documentaire netflix sur la collectionneuse de mode Iris Apfel

Iris Apfel au Bon Marché en 2016

Iris Apfel au Bon Marché en 2016

Après Joan Didion pour Céline en 2015,  Iris Apfel avait su faire de  2016 son année. Entre pub télé pour la Citroën DS3 et vestiaire exposé au Bon Marché, la dame aux hublots autoproclamée “starlette gériatrique” a pour le moins fait des émules. Ces derniers mois, l’influence des seniors enfle sur Instagram et la mode pullule de ces beautés hier encore non-conformes. Sur les traces d’Iris Apfel, la planète entière découvre ainsi la sulfureuse Baddie Winkle, 88 ans, en body strassé faussement transparent, sur la scène des MTV Video Music Awards aux côtés de Miley Cyrus en août 2016. Veuve d’un mari et orpheline d’un fils, la grand-mère prend sa revanche sur la vie du haut de ses 3,2 millions d’abonnés qu’elle régale d’un style pop particulièrement ghetto, tantôt en body Tommy Hilfiger, tantôt en total look arc-en-ciel. Égérie badass, Helen Van Winkle fait les beaux jours d’Urban Decay et Missguided pour qui elle ne lésine pas sur la provoc en fin d’année 2016. Le message ? Être et porter ce que l’on veut.

Baddie Winkle aux MTV VMAS 2016

Baddie Winkle aux MTV VMAS 2016

Baddie Winkle x Missguided

Baddie Winkle x Missguided

Moins choc, plus chic, mais toujours senior, la mère du milliardaire Elon Musk, 69 ans s’attirait il y a peu les faveurs de l’agence IMG Models avec qui elle signe un contrat avant d’apparaître en couverture de Vogue Corée. Mannequin depuis ses quinze ans, Maye Musk a beau être grand-mère de dix petits-enfants, elle se sait bien loin de la retraite. “Les gens nous adorent. Je crois que les créateurs sont en train de s’en rendre compte… Ils veulent montrer qu’il y a plus de diversité et qu’ils aiment les femmes mûres… et pourquoi pas ? Tout le monde a une mère et une grand-mère.” réagit-elle à la question des mannequins âgés dans l’industrie de la mode.

Maye Musk pour Vogue Corée

Maye Musk pour Vogue Corée

Début 2017, une autre sexagénaire menait la vie dure aux clichés de la communication féminine. Choisie pour sa beauté mais aussi pour ce qu’elle représente, Yazemeenah Rossi incarnait la ligne de maillots de bain née de la collaboration entre l’e-shop The Dreslyn et le magasin de lingerie Land Of Women. Femme élégante et artiste accomplie, la Corse de 60 ans apparaissait très peu maquillée dans une campagne épurée, loin de l’habituelle imagerie hyper-sexualisée du balnéaire. L’identité avant la plastique voilà ce qui avait poussé Brooke Taylor Corcia, fondatrice de The Dreslyn à faire ce choix pour le moins culotté.

Yazemeenah Rossi pour The Dreslyn x Land of Women

Yazemeenah Rossi pour The Dreslyn x Land of Women

Pour autant, c’est Ernestine Stollberg qui a su épater la galerie au printemps 2017 en explosant tous les records de longévité. Égérie d’un concept store à 95 ans, la viennoise Ernie et son incroyable photogénie entraînent dans une autre dimension les looks de créateurs, à l’aise en total look Jacquemus ou Comme des Garçons, sur le compte Instagram de la boutique Park.

Ernie pour @Park_Wien

Ernie pour @Park_Wien

Ernestine Stollberg

 

 

Mais quand créateurs et marques de luxe redéfinissent la fleur de l’âge avec brio, les géants du retail ne sont pas en reste et donnent une impulsion supplémentaire à cette tendance, semble-t-il, de fond : Zara et sa rubrique d’intemporels “Timeless” incarnée par des mannequins de plus de quarante ans , Mango et ses égéries seniors pour la femme et l’homme (incarné cette saison par Olivier Martinez)… Les nouveaux choix publicitaires font bel et bien état d’une diversité nouvelle portée avant tout par des seniors au faciès rafraîchissant et cette recette vieille comme le monde, faire du neuf avec du vieux, ne peut que se vérifier… Les interessés eux-mêmes en prennent conscience et se font entendre, à l’instar de ces grand-mères australiennes reprenant Beyoncé sur “All Single Ladies” pour se faire riposter auprès des autorités locales. Sur le point d’anéantir leur club de bowling sur gazon en faveur des jeunes de la ville, ces dernières n’avaient probablement pas anticipé les quelques 750 000 vues que récolterait l’innocente vidéo….

 

Olivier Martinez pour Mango

Olivier Martinez pour Mango

Côté mâle, la beauté senior – à partir de quarante ans dans le mannequinat, fait également ses armes en 2015, au rayon parfumerie et horlogerie de luxe, avec Leonardo DiCaprio pour TAG Heuer ou Georges Clooney pour Omega. Comme pour les femmes, c’est en 2017 que la mode s’approche sans crainte de physiques masculins plus âgés, donc plus rassurants, parfaits pour un contexte de crise… Clientèle que les marques ne peuvent plus ignorer, les hommes seniors font à leur tour les beaux jours d’Instagram, à l’image du quinquagénaire  Chuando Tan dont la plastique n’a strictement rien à envier au plus bel éphèbe, ou de Philippe Dumas, un français de 60 ans devenu mannequin après avoir explosé les chiffres de popularité sur la plateforme Reddit suite à une usurpation d’identité…

Chuando Tan

Chuando Tan

Philippe Dumas

Philippe Dumas

Ainsi donc, les seniors font campagne parmi les grands noms de la mode, en dépit d’un casting loin d’être anonyme… Après Gary Oldman, William Dafoe, Benicio Del Toro et Jude Law, c’est au tour de Pedro Almodovar d’incarner le nouveau concept 365 de Prada, à travers divers scénarios de contenus versus une vision unique pour toute la saison. Ermenegildo Zegna s’entoure de Robert De Niro et Benjamin Millepied quand Brioni crée l’effervescence avec la légende multi-oscarisée Anthony Hopkins qui signe pour la première fois avec une grande maison de tailoring…

Prada 365

Prada 365

Pedro Almodovar pour Prada automne hiver 2017

Pedro Almodovar pour Prada automne hiver 2017

Anthony Hopkins pour Brioni

Anthony Hopkins pour Brioni

 

La fashion week de Milan est marquée par le défilé hommage à Gianni Versace! Donatella lui a dédié sa collection printemps-été 2018 avec une surprise de taille au final : Carla Bruni, Claudia Schiffer, Helena Christensen, Cindy Crawford et Naomi Campbell sont apparues au son de Freedom! de George Michael, le corps drapé dans des robes en maille dorée similaires à celles conçues pour elles par Gianni dans les années 1990. Le genre de « fashion moment » qui rappelle que, loin de n’être qu’une question de vêtements, la mode sert aussi de support à bien des aventures humaines.

Défilé Versace Printemps-été 2018

Des seniors, donc, mais pas que selon le site web The Fashion spot qui recense 27,9% de mannequins non blancs pour la saison automne-hiver 2017… Du jamais vu pour une industrie criante d’a priori. Après la diversité sexuelle, la variété d’âge entre donc en action et l’on assiste à de véritables spectacles familiaux sur les podiums, comme chez Dolce & Gabbana où se mêlaient mannequins, influencers et amis de tous âges et de tous horizons. Récompensée du British Award de la meilleure créatrice pour femme en décembre 2016, la créatrice Simone Rocha quant à elle met un point d’honneur à faire défiler des femmes de 20 à 80 ans, consciente depuis fort longtemps des réelles attentes de ses consommatrices, de quoi donner des idées à ses cousins de l’industrie encore bloqués dans une conception exagérément lisse d’une société qui ne l’est définitivement plus.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2xCLQx1