GAMIFICATION : FAITES VOS JEUX !

20 juillet 2017 - Inspiration

Ce sont deux industries aussi puissantes que créatives, mais dont les chemins ne s’étaient jamais croisés. La mode et les jeux vidéos auraient manqué un rendez-vous lucratif ? Finalement, la vague d’influence des années 90 qui déferle ces dernières saisons, portée par des millennials ultra connectés, occasionne l’entrée en jeu des marques. Celles-ci multiplient les clins d’oeil aux “gamers” et s’en approprient les codes. On parle alors de “gamification”…

Kim Kardashian Hollywod game

 

Game Over Fashion

En 2007, H&M rhabillait les Sim’s. Electronic Arts, l’éditeur du jeu vidéo, invitait le géant suédois à relooker ses personnages avec des vêtements tout droit tirés du catalogue. Les deux entreprises allaient même plus loin, permettant aux joueurs de créer leurs propres lignes de vêtements dont la meilleure création pouvait être développée et commercialisée dans les magasins H&M.

En 2010, le magazine en ligne DEdiCate réalisait un éditorial consacré au jeu vidéo à succès Final Fantasy. Deux ans après, le magazine Arena Homme+ honorait à son tour la série fantastique à l’occasion de ses 25 ans. Les héros de la saga virtuelle étaient alors habillés en Prada pour illustrer l’éditorial.

Arena Homme+ x Final Fantasy x Prada

Récemment, le numéro un mondial des bornes d’arcades et consoles rencontrait un autre géant japonais, Uniqlo, pour une série de 25 t-shirts imaginés par des fans et joueurs.

 

La vie virtuelle aux manettes

L’été dernier, Pokemon Go s’invitait dans les promenades de nombreux vacanciers. Très vite, les marques se sont emparées des petites créatures à chasser pour mieux surfer sur un buzz médiatique retentissant.

Un peu avant, Louis Vuitton défrayait la chronique en choisissant une égérie pour le moins originale. Chevelure rose, bouche close et joli minois à la peau lisse, Lightning, personnage du jeu vidéo Final Fantasy conçue par Tetsuya Nomura, faisait la promotion des accessoires et prêt-à-porter imaginés par Nicolas Ghesquière, directeur artistique de la maison de luxe.

Dans l’article Mode et Réseaux Sociaux, référence était aussi faite au maletier français qui s’intéressait de plus près encore au monde virtuel. À la suite de son défilé Automne Hiver 2017, Louis Vuitton sortait « Six Girls », une vidéo présentant les silhouettes sous forme de modélisation en 3D. Le réalisateur Yoann Lemoine a scanné les mannequins et imaginé des sculptures digitales, lisses et brillantes comme des robots humanoïdes.

Preuve que la gamification est tendance jusque dans les plus hautes fashion sphères, le dernier gala du MET. On se souvient de Cara Delevigne futuriste en Chanel ou du chanteur Zayn Malik en veste Versace inspirée du jeu Mortal Kombat.

Met Gala - Cara Delevigne - Chanel

Met Gala – Cara Delevigne – Chanel

 

Gala Met – Zayn Malik – Versace

 

Baptisée Spider Dress 2.0, la styliste roboticienne Anouk Wipprecht faisait parler avec sa robe capable d’interagir avec les pensées de celui qui la porte. Lorsque quelqu’un s’approche, les 6 pattes d’araignée fixées sur le épaulettes se déploient, comme pour protéger l’espace personnel. Une idée qui est venue à la designer alors qu’elle jouait à Limbo, un jeu vidéo mettant en scène une araignée géante…

Enfin, dans la série gamification, l’exemple le plus parlant est encore celui de Kim Kardashian Hollywood… Ce jeu mobile a été téléchargé 45 millions de fois et a généré 160 millions de chiffre d’affaires d’après Forbes. La star aurait donc touché pas moins de 45 millions de dollars ! Le jeu – qu’elle a co-créé – permet d’élaborer un personnage destiné à devenir populaire dans l’univers impitoyable d’Hollywood. Kim Kardashian herself guide l’utilisateur…..

 

La gamification passe au niveau supérieur

Sur Instagram, Fendi utilise les fonctionnalités de la plateforme sociale pour proposer une activation ludique.  Dans une série de petits films, l’abonné est invité à trouver un type particulier de bandoulière, à aligner des fleurs ou à éclater des bulles en appuyant sur pause, avec des messages incitant à revenir le lendemain pour découvrir de nouveaux jeux. Les animations correspondent aux différentes options d’accessoirisation des sacs Fendi.

 

Autre marque de luxe italienne à se montrer joueuse : Gucci et son jeu de mémoire disponible sur l’application mobile de la maison. Les imprimés fleuris et les insectes caractérisent parfaitement la nouvelle signature de Gucci et Alessandro Michele. Pour amener cette nouvelle signature dans l’univers fardé de rouge et de vert de la marque, Gucci utilise intelligemment son application mobile en y ajoutant une section DIY (Do It Yourself).

Cette dernière propose au mobinaute de participer à un jeu de mémoire, durant lequel, il mémorise, en quelques secondes, les motifs apposés sur le sac Dionysus. Pour démarrer le jeu, le mobinaute doit secouer le téléphone à la manière de We Chat puis disposer, de mémoire, les différentes fleurs, insectes, symboles qu’il a repéré quelque temps auparavant. Et pour le côté viral, le gagnant peut partager son résultat sur les réseaux sociaux afin d’inciter ses amis à télécharger l’application !

Le Bon Marché a aussi adopté le jeu online pour séduire ces messieurs millenials… Les nouvelles collections printemps-été pour hommes sont également l’occasion d’une appli ludique en ligne. Le jeu L’homme à venir donne à voir les pièces du nouveau vestiaire intégrées dans un jeu à 4 niveaux différents. En tentant d’échapper aux monstres, le héros très stylé cherche à collecter des pièces tout au long du jeu dans un style d’arcade vintage, avec pour bonus des cartes cadeaux pouvant s’élever jusqu’à 1000€ !

L’homme à venir- Le Bon Marché ss2017

 Pour conclure, la gamification a encore de beaux jours! Elle répond à de nombreux objectifs de communication; image, visibilité, animation pour un marketing opérationnel dans l’air du temps! 

 

Retrouvez les scénographies des vitrines les plus innovantes à Paris, NYC, Milan, Londres et Tokyo sur dailyshopwindow.com !

Bloomingdales - 2017 June

Bloomingdales – 2017 June

 

Ted Baker - apri 2017

Ted Baker – april 2017

 

 

Alizee Perrin

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2uCLoOz