Late sixties

6 octobre 2014 - Inspiration

Dans les vitrines, au cinéma, en musique ou dans les musées, les années soixante n’en finissent pas de déverser leur flot enjoué sur cette fin d’année. Revu et corrigé en 2014, l’esprit sixties renaît plus subtil et mieux digéré cet automne. Enfin débarrassé de ses extravagances aveuglantes, il clame haut et fort son message d’espoir. Nostalgique ? C’est bien ce que l’on pourrait croire. Dans un contexte politico-économique aussi glorieux qu’un doryphore boîteux, le monde soigne sa détresse en se détournant des incertitudes futures, préférant de loin la décennie euphorique des baby-boomers éclairés et des femmes libérées.
Edie Sedgwick & Andy Wharol

Edie Sedgwick & Andy Wharol

Méthode Coué comme promesse d’un avenir radieux, le leitmotiv sixties ancré depuis plusieurs saisons persiste et signe cet automne dans une vision léchée de l’optimisme yé-yé. Sans les singer, les créateurs s’y sont presque tous frottés. à leur manière, ils ont recréé leurs années soixante. Vécues ou fantasmées, elles réaffirment une mode populaire, créée dans la rue et par la rue, insouciante, féministe et post-moderniste. Symbole d’une renaissance culturelle tout droit envolée des rives de la Tamise, l’esprit Swinging London ce décline cet automne. Rock’nroll ou babydoll, preppy ou dandy, glamour, nomade ou space age, c’est parti pour un revival années soixante.
Mick Jagger et Marianne Faithfull

Mick Jagger et Marianne Faithfull

Entièrement dédiée à l’icône rock Marianne Faithfull, la collection Saint Laurent par Hedi Slimane est un beau cadeau d’anniversaire pour celle qui célèbre les cinquante ans de son titre « As Tears Go By » avec la publication d’un ouvrage  » Marianne Faithfull, A  Life On Record » et la sortie d’un album « Give My Love to London ». Moins torturé qu’à l’accoutumée, l’automne 2014 version Hedi Slimane est cependant la version la plus dark des années soixante.
Saint Laurent Paris Automne-hiver 2014/2015

Saint Laurent Paris Automne-hiver 2014/2015

On note tout de même le clin d’oeil preppy pop aux incontournable babies tantôt vernies, tantôt scintillantes. Quant à leurs grandes soeurs montantes – les boots Nancy Sinatra – de Gucci à Valentino, de Saint Laurent à Louis Vuitton, elles font l’unanimité. Comme pour saluer le power feminism sixties qui vit déambuler dans les rues les filles chaussées de petits talons carrés, these boots aren’t made for cooking !
Valentino Automne-hiver 2014/2015

Valentino Automne-hiver 2014/2015

Plus Carnaby Street, les silhouettes Twiggy se bousculent au portillon. Icône suprême du Swinging London, cette héroïne androgyne à la tignasse mutine n’est pas sans rappeler notre éternelle miss Moss. Frêle, ingénue, brindille, ses mini-robes et jupes XS d’inspiration Mary Quant font l’unanimité chez Dsquared, Courrèges, Gucci, Louis Vuitton et Valentino.
Louis Vuitton Automne-hiver 2014/2015

Louis Vuitton Automne-hiver 2014/2015

La jupe se raccourcit, les bottes s’allongent, Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton fait défiler la réincarnation d’ Edie Sedgwick, muse d’Andy Warhol morte en 1971, année de naissance de notre créateur. Alors que Dries Van Noten et Gucci célèbrent les lunettes XXL de Jackie O’. Le glamour 60’s de ses ensembles pastels fait également un sans faute avec un rose dragée plébiscité, alors que dans le même temps, les imprimés psychédéliques dépoussièrent Jacques Demy chez Miu Miu, Louis Vuitton ou Valentino.
Valentino Automne-hiver 2014/2015

Valentino Automne-hiver 2014/2015

Lignes graphiques ou motifs hypnotiques sur textiles techniques, voilà que l’inclination Ghesquière pour ce genre de matières se généralise jusqu’à Carven et retrouve sa modernité chez les rétro-futuristes Paco Rabanne, Cardin et Courrèges. À retenir : le grand retour du ciré en plexi tout droit sorti du vestiaire masculin. Il se teinte de coloris acidulés et recouvre une belle maille boutonnée chez Miu Miu.
Miu Miu Automne-hiver 2014/2015

Miu Miu Automne-hiver 2014/2015

Vous avez dit boyish ? Jane Birkin et Françoise Hardy n’ont qu’à bien se tenir, car les classiques du vestiaire masculin comme le look marin, le trench ou le smoking ne désertent pas l’automne. À féminiser d’un oeil de biche rétro et d’une frange faussement désordonnée ! Dans ce joyeux revival, l’esprit sixties conserve également robes en dentelle,jeans imprimés, looks lamés et shearling démesuré…
Carven Automne-hiver 2014/2015

Carven Automne-hiver 2014/2015

Conquérante lookée années soixante, la femme de l’automne 2014 se réapproprie l’esprit sixties sans le copier, comme pour signifier le début d’un cycle nouveau. Alors qu’à l’époque, les baby-boomers lançaient leur rébellion, la génération Y arrivée à maturité s’apprête à reprendre en mains sa société abandonnée…
Retrouvez toutes nos vitrines inspirées de la fin des années 60 sur le site dailyshopwindow.com
dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_02_2307_SEP16

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_06_2290_SEP16

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-VALENTINO-01_14SEP16

Valentino, Milano, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-GUCCI-01_14JULY01

Gucci, Milano, 01/07/14

 

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1uQ78QJ