Le Noël des Grands Magasins

10 décembre 2015 - Inspiration

À en croire le profil de moins en moins rebondi de votre calendrier de l’Avent, Noël est à nos portes. Pendant que votre corps bat tous les records de ce marathon des cadeaux, les vitrines de Noël des grands magasins honorent leur contrat de faste et de féerie. Élaborées dans la plus totale discrétion il y a de cela près d’un an, elles perpétuent la tradition de Noël et se répondent dans l’interprétation de l’air du temps…

Fenwick

Fenwick

Valeur refuge, le thème du Noël traditionnel anglo-saxon est pourtant l’un des leitmotiv de cette édition 2015. Sans verser dans l’évidente facilité, les Grands Magasins s’approprient cette piste toute tracée pour suivre leur propre voie. Très forte à Londres et New York, la tradition d’un Noël british transforme cette apparente “non-trend” en sujet brûlant, traversant mers et océans pour investir jusqu’aux vitrines du BHV Marais à Paris.

Fenwick-NOV15 from dailyshopwindow on Vimeo.

À Londres, le Grand Magasin Fenwick de Bond’s Street offre un véritable “Décompte de Noël”. Pensées comme une boîte à images géante avec projecteurs et découpes graphiques, les vitrines laissent déborder de chaque côté une farandole de paquets cadeaux géants et empilés qui mettent en scène les produits Fenwick. À l’extérieur, un logo scintillant rétro-éclairé illumine un énorme ruban pailleté en 3D venu orner le front de ces vitrines aux couleurs traditionnelles. Rouge et verts sapin travaillés avec une sensibilité toute contemporaine captent l’attention des passants…

Liberty

Liberty

Du côté de chez Liberty, le clin d’oeil au pavillon royal de Brighton est évident, et l’inspiration majeure n’est autre que Wes Anderson et son Grand Budapest Hotel. Transformées sous le joug de l’imprimé Liberty version Noël, les vitrines dévoilent une maison de poupées pleine à craquer. La forte nostalgie traditionnelle transforme l’imprimé en un véritable concept, puisque la collection “Interior” du Grand Magasin s’en inspire elle-aussi.

Harvey Nichols

Harvey Nichols

Harvey Nichols

Harvey Nichols

Chez Harvey Nichols, à mi-chemin entre tradition anglo-saxonne et Noël incarné, les vitrines maintiennent un esprit de Noël reconnaissable au premier coup d’oeil tout en surfant sur la tendance “partywear” de la saison des fêtes. Inspirées du Studio 54, célèbre discothèque new yorkaise de la fin des années 70, les vitrines forment un kaléidoscope de couleurs et dessinent très nettement, à travers la surenchère d’objets et de mannequins agglomérés, des visages surdimensionnés en 3D. Fabriqués à partir de 15 000 coffrets cadeaux, ils offrent à chacune sa personnalité et rappellent malicieusement le thème de la campagne de fêtes du Grand Magasin : #AvoidGiftFace.

Saks Fifth Avenue

Saks Fifth Avenue

À New York, Saks Fifth Avenue verse aussi dans la tradition anglo-saxonne pour Noël avec une façade transformée en immense palais d’hiver composée de flèches de cristal et de  225 000 éléments éclairés… De part et d’autre s’offre aux plus petits un monde de merveilles fascinant, et un royaume des neiges pour les grands.

Bergdorf Goodman suit aussi la voie de la tradition en célébrant sur la 5ème avenue de New York le 120ème anniversaire de Swarovski. Sur le thème “Brilliant Holiday”, les vitrines spectaculaires scintillent de millions de cristaux et traitent de sujets éclatants tels que les joyaux de la couronne ou le coffre aux trésors de Neptune.

BHV Marais

BHV Marais

Dans une interprétation très littérale, mais pour le moins moderne de la tradition anglo-saxonne, le BHV Marais transforme ses vitrines en un quartier londonien pour Noël. Union Jacks, sapins illuminés, christmas crackers géants et autres London Cabs… Tous les ingrédients sont réunis pour entendre sonner Big Ben à l’issue de la messe de minuit…

BHV Marais

BHV Marais

Second thème choral illustré cette année, le cosmos est omniprésent dans les vitrines de Noël des Grands Magasins. Alors que les débats sur le changement climatique n’ont jamais été aussi animés, et quelques jours après l’ouverture de la COP21, la terre et l’univers qui l’entoure deviennent un thème majeur. Clin d’oeil subtile à Interstellar ou Seul sur Mars, il investit les vitrines dans un décor lunaire.

Après #MontyThePenguin, le Grand Magasin John Lewis fait une nouvelle fois le buzz autour de sa campagne de fêtes. Intitulée #ManOnTheMoon, elle nous invite à un vol direct pour la lune et le cosmos. Mettant en scène la petite Lily qui rêve d’atteindre le vieil homme qu’elle aperçoit dans son téléscope en regardant les étoiles, la narration de ce conte moderne est puissante et chargée d’émotions. En lui envoyant un cadeau, la petite Lily parvient à prendre contact avec lui et lui offre le bonheur de se sentir moins seul. Autour de cette vidéo, les vitrines John Lewis illustrent l’envolée cosmique des cadeaux.

John Lewis

John Lewis

John Lewis

John Lewis

Chez Selfridges, les vitrines s’inspirent de l’étoile de Noël avec le thème “Journey to the stars”. Dans une mise en scène quasi mystique faite de constellations et d’astres rougeoyants, elles nous font pénétrer dans une nouvelle galaxie habitée.

Selfridges

Selfridges

Selfridges

Selfridges

Maronnier de l’année 2015, le retour de la saga Star Wars n’a pas épargné les vitrines de Noël des Grands Magasins et la thématique se file chez Bloomingdales comme aux Galeries Lafayette qui ont pour l’occasion élevé un arbre de Noël cosmique en météorite sous son dôme parisien…

Galeries Lafayette

Galeries Lafayette

Galeries Lafayette

Galeries Lafayette

Une toute autre histoire se raconte chez Macy’s, Harrods, Printemps et au Bon Marché. Ayant choisi de surfer sur la tendance forte de l’incarnation des fêtes, ils offrent un visage fictif à Noël. Régressif, le choix d’une mascotte ou d’un emblème de marque participe de la volonté de déployer un storytelling fort qui instaure un univers interactif autour des produits.

Capture d’écran 2015-12-09 à 23.14.30

Chez Macys, Charlie Brown fête son 50ème anniversaire pour Noël à travers des saynètes véritablement attendrissantes. Petits ou grands, les lécheurs de vitrines sont invités à twitter leur plus beau souvenir de cette expérience nommée “A Charlie Brown Christmas” avec le hashtag #MacysChristmas pour apparaître de l’autre côté de la vitre…

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Au Bon Marché, les vitrines dévoilent une douce suite à l’histoire 2014. Après les assistants de l’atelier du Père Noël, les lutins de Noël s’illustrent en farandole, quand Harrods choisit une petite souris pour remplir le job.

Capture d’écran 2015-12-09 à 23.23.15

Au Printemps, c’est la fée éponyme qui vient célébrer les 150 ans du Grand Magasin en vitrines. Sur la façade, une fée 3D de cinq mètres exécute un véritable show sons et lumière pendant quinze minutes. À l’intérieur des vitrines, un conte illustré la ramène sur le devant de la scène après des années d’anonymat.

Bloomingdales

Bloomingdales

Dernière tendance de Noël au coeur des vitrines 2015, l’oeuvre d’art est consacrée une fois pour toutes avec des collaborations d’artistes touchant des sommets de réalisation cette année. Appuyant une identité créative plus qu’un produit, les marques cherchent à surprendre, intriguer et faire le show plus qu’à exploiter les traditionnelles mises en scènes de Noël.

Bloomingdales

Bloomingdales

Chez Bloomingdales, on retrouve des vitrines pensées par l’artiste Jeff Leatham, directeur artistique du Four Seasons George V Hôtel. Composées de centaines de roses en soie, ornées d’une sculpture de renne Jeff Koonesque, composé de miroirs multifacettes, les vitrines nous plongent dans une féerie sensorielle. Des notes de parfums floral, de cannelle et de menthe poivrée viennent chatouiller notre odorat pendant que le gazon artificiel placé en dehors des vitrines caresse le toucher. Une douce mélodie nous parvient aux oreilles alors qu’un distributeur de bonbons au douceurs de saison complète l’expérience avec goût… Le thème “Feel the holiday Spirit” aurait difficilement pu être plus complet.

Barneys

Barneys

Barneys

Barneys

Chez Barneys New York, c’est une véritable team d’artistes qui a été convoquée pour revisiter les aventures de l’hiver. Le résultat est un trip cosmique qui mêle thème galactique et signature artistique… Nous voilà bien loin des classiques de Noël.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1jQwQBd