Le troisieme genre

22 janvier 2016 - Inspiration

Mercredi, la Fashion Week a fait escale à Paris après un séjour en Italie et déjà, les grandes tendances émergent chez l’Homme pour l’hiver prochain. Au coeur des collections et sur le visage des mannequins, l’anticonformisme de la mode masculine s’incarne dans un brouillage des genres de plus en plus évident. À l’unisson – ou presque – les créateurs illustrent le fashion mix parfait. Entorse à la classification traditionnelle de la mode Homme/Femme, la différence cette saison est de ne plus l’être. De toutes parts, le troisième genre triomphe en apothéose d’un individualisme rugissant…

Le troisième genre, tendance phare du défilé Burberry Homme Automne-Hiver 2016/2017

Le troisième genre, tendance phare du défilé Burberry Homme Automne-Hiver 2016/2017

À quand une fusion des collections Homme et Femme dans la mode ? Au vu des premiers défilés de la Fashion Week Masculine, la fluidité des genres est de plus en plus palpable. Évitant la surdose de testostérone, la diversité qui couve les présentations de ses bras accueillants ne saurait davantage crier liberté. Sous-jacente lors des éditions précédentes, la mode non genrée fait ainsi une entrée fracassante chez nombre de It griffes. Au lendemain de sa mort, le 11 janvier dernier, Burberry plaçait son show sous l’égide du dieu Bowie, glissant quelques pièces de sa collection prefall femme dans l’Automne-Hiver Homme 2016/2017.

Ruth Bell pour Burberry Homme Automne-Hiver 2016/2017

Ruth Bell pour Burberry Homme Automne-Hiver 2016/2017

Hommes ou femmes ? L’androgynie avait répondu à l’appel de Burberry, rendant la transition entre les mannequins si douce que l’on oubliait vite de se poser la question. La new face Ruth Bell, boule à zéro encore fraîche, était évidemment de la partie.

Le troisième genre, tendance phare du défilé Gucci Homme Automne-Hiver 2016/2017

Le troisième genre, tendance phare du défilé Gucci Homme Automne-Hiver 2016/2017

 

 

Hari Nef pour Gucci Homme Automne-Hiver 2016/2017

Hari Nef pour Gucci Homme Automne-Hiver 2016/2017

Chez Gucci, les gilets rose flashy renouaient avec le style granny d’Alessandro Michele chez l’Homme cette fois-ci. Si des femmes défilaient en accoutrement “traditionnel” assumé, l’actrice transgenre dans la série Transparent et récemment mannequin (IMG models), Hari Nef  semait le trouble sur les orientations de la collection. La mixité était aussi le maître mot chez Calvin Klein où une brochette de femme – de Mariacarla Boscono à Gemma Ward évacuait aussi la problématique genrée.

Louis Vuitton Femme X Jaden Smith

Louis Vuitton Femme X Jaden Smith

Peu de temps après la parution de la dernière campagne femme Louis Vuitton, où Jaden Smith en jupe ne joue pas les filles mais bien l’ambiguïté ; à quelques jours de l’annonce de Marc Jacobs faisant appel à la réalisatrice transgenre Lana Wachovski pour sa dernière campagne, les indices n’échapperaient pas même à une taupe.. Au diable le bipartisme !

Andreja Peijic pour Vogue

Andreja Peijic pour Vogue

La mode n’est pas seule à démocratiser la nouvelle génération transgenre. Ouvert à cet horizon présent, le marché cosmétique explorait le terrain pour la première fois en 2015, avec deux faits marquants. Après avoir posé en couverture de Vogue et défilé pour les grands noms de la mode, de Jean-Paul Gaultier à Marc Jacobs, le jeune mannequin transgenre Andreja Peijic signait un contrat avec Make Up For Ever pour sa future campagne beauté. Quelques mois avant, l’assistante et muse de Riccardo Tisci, Lea T, jouait les égéries pour Redken Chromatics Haircolor, insufflant un vente de modernité et de nouveauté au marché de la cosmétique.

Laverne Cox en couverture de Time Magazine (2014)

Laverne Cox en couverture de Time Magazine (2014)

Le marché de l’audiovisuel aussi prend largement part à cette révolution en multipliant les prises de paroles sur le sujet. Première femme transgenre en couverture de Time Magazine (2014), Laverne Cox incarne également un personnage transgenre dans la série Orange Is The New Black. Dans le même temps, la série Transparent oeuvre aussi à normaliser le troisième sexe auprès d’audiences mainstream.

La série Transparent

La série Transparent

Mais le tournant de 2015 ayant massivement élevé  le débat transgenre, le faisant passer d’une éventualité redoutée à un état  de fait assumé, est sans nulle doute la transition de Caitlyn Jenner, anciennement Bruce Jenner. Star de son propre reality Show I am Cait, l’ex beau-père de Kim Kardashian affirmait ne plus vouloir fréquenter de femmes dans le trailer de la saison 2. Hétéro de facto, Caitlyn et sa transition ont reçu un accueil particulièrement positif auprès des presque 2 millions de téléspectateurs de la saison 1… Voilà qui devrait aider les foules à s’approprier une identité anciennement dictée par la société.

Caitlyn Jenner

Caitlyn Jenner

En course pour les oscars, le film The Danish Girl sorti le 20 janvier devrait lui aussi sensibiliser les communautés au sujet transgenre. L’acteur oscarisé Eddie Redmayne y incarne Lili Elbe, née Einar Wegner, première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930 et dont le changement d’identité avait été officialisé par le roi du Danemark…

Eddie Redmayne incarne The Danish Girl

Eddie Redmayne incarne The Danish Girl

Au lendemain de la disparition de David Bowie, précurseur du mélange des genres, la problématique transgenre tombe en désuétude tant les populations ne semblent plus se formaliser de la distinction homme/femme. Amanda Lear et son passé d’homme révélé par Régine, Diane Keaton en costume d’homme dans Annie Hall, Xavier Dolan et “Laurence Anyways”…  Après tout, il y a bien longtemps que les canons esthétiques ont évolués.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1TbUKWn