Lolcore VS normcore

27 janvier 2015 - Inspiration

La culture fun a contaminé les biberons de la génération Y au point de marier un humoriste à une princesse. Si Gad Elmaleh et sa belle Charlotte sont un cas bien à part dans l’histoire de la principauté, il n’en demeure pas moins que la drôlerie n’est plus l’apanage de quelques geeks marginaux. Abreuvant la “vraie vie” à profusion, l’humour et la créativité semblent bien être devenus la norme. 

Miley Cyrus et son cropped-top cat lolcore.

Miley Cyrus et son cropped-top cat lolcore.

Si le Guardian l’annonçait comme “The Big Trend” pour l’automne 2014, la tendance lolcore persiste et signe en 2015, confirmée par le magazine Elle dans son numéro du 23 janvier dernier. Sous les accents complètement rétro de l’hiver ; sous les masses de shearling et les avalanches de “fun fur” – comprendre fausse fourrure décomplexée – les inspirations de saisons tendent nettement vers cette vague lolcore qui aurait jadis flirté avec le ridicule. 

Lily Allen et son nail art lolcore.

Lily Allen et son nail art lolcore.

Contraction de l’expression anglaise Laughing Out Loud – équivalent du “mdr” de nos petites soeurs – et du suffixe –core indicateur d’un ancrage culturel bien réel, la tendance lolcore s’exprime à coup de chats trop mignons sur les cropped tops taille 12 ans de Miley Cyrus mais aussi dans les cheveux multicolores façon bague d’humeur de Katy Perry ou dans les délicats nail art de Lily Allen… Décapité, le normcore se retrouve victime du lolcore. La vague minimale entraînée par Raf Simons, Céline et Jil Sander, et reprise cet automne avec la campagne “Dress Normal” de Gap aurait-elle du souci à se faire ?

La poupée Barbie lolcore de Jérémy Scott pour Moschino, printemps-été 2015

La poupée Barbie lolcore de Jérémy Scott pour Moschino, printemps-été 2015

Adepte du “less is less” et du minimalisme bashing, ce clash de couleurs pop, d’imprimés criards et de motifs régressifs est pour le moins excentrique. Fondé sur une logique contestataire dans un contexte de crise économique et sociale globalement tragique, le lolcore et son optimisme communicatif est à présent récupéré par les grandes maisons de mode. Non contentes d’être l’un des bastions de la société de consommation, le prêt-à-porter s’accapare les dénonciations discrètes du lolcore façon Warhol, Lichtenstein ou Jeff Koons

Ashish collection printemps-été 2015

Ashish collection printemps-été 2015

Petit précis de la mode au second degré, le lolcore est une prise de recul amusée qui dénonce avec bienveillance les symboles de la consommation de masse. Éloge de la malbouffe glamourisée et de la poupée Barbie chez Moschino, scandaleux monstres à poils chez Fendi et Galeries Lafayette, portraits des icônes de la grande consommation Kim Kardashian, Kanye West et Miley Cyrus chez Ashish, cartes à jouer sur pattes chez Olympia Le-Tan, catcheuses énervée chez Jean-Paul Gaultier ou Stella McCartney, caricatures en stickers « popisés » chez Colette… Le lolcore est un véritable antidote à la morosité qui fuite même dans les enseignes les plus mainstream. Asos, Topshop, Blackmilk ; chacune y va de sa proposition lolcore.

Olympia Le-Tan collection automne-hiver 2014

Olympia Le-Tan collection automne-hiver 2014

Inconnu hier, le phénomène devient plus viral que jamais après son incursion dans le réel. Les peoples, lassés de leur traditionnels costumes red carpet osent associations hasardeuses et comble du kitsch. Fille de la génération Disney, Miley Cyrus ne se lasse pas de ses montages pizza-salami largement likés sur Instagram et Rihanna ne manque pas de prendre la pause à côté de l’icône lolcore Jérémy Scott sur son compte @badgalriri. Le très normal devenu carrément banal se teinterait-il de lassitude après un moment de gloire historique ? Est-ce à dire qu’on en viendra à un paysage mode lolcorisé façon hamster sous acide ? Rick Owens statuait férocement contre lors de son défilé homme dévoilé samedi dernier au même titre que l’intimité de ses mannequins, sous couvert d’un retour à l’essentiel…

Miley Cyrus et Jérémy Scott saluent à la fin du show printemps-été 2015

Miley Cyrus et Jérémy Scott saluent à la fin du show printemps-été 2015

 

Retrouvez la tendance lolcore et pop stickers dans notre report merchandiser « Inspiration fall/winter 2014 »

_dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-MOSCHINO_14SEPTEMBER21

Moschino, Milano, September 2014

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Colette_02_0574

Colette, Paris, 16/07/2014

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Stella_McCartney_2014

Stella McCartney, London, 12/11/2014

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-Rokit_12-12-14-_BP_London

Rokit, London, December 2014

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1yKLluJ