Potions beauté 2.0

7 avril 2016 - Inspiration

Dans un secteur à son apogée, le boom des chaînes YouTube dédiées démocratise la diversification de l’industrie de la beauté. De plus en plus pointus, les produits cosmétiques s’illustrent à travers des concepts marketing particulièrement innovants. Un business juteux qui révèle les nouvelles envies de consommateurs, à la recherche de produits haute performance, de plus en plus responsables et toujours moins rustiques.

NOSE-2

Nose Paris

Pour coller parfaitement aux attentes des nouvelles communautés de consommateurs beauté ultra sensibles aux avis partagés sur la toile, certaines marques ont entrepris de se lancer dans le sur-mesure. Cultivant la singularité des clients, jouant sur la corde de la beauté Couture, l’on a vu naître à Paris des concept stores d’un nouveau genre. Monoproduits ou simplement spécialisés beauté, ils s’adressent aux problématiques individuelles de la beauté. Chez Nose, on se voit offrir un diagnostic olfactif censé nous mener vers le parfum idéal, composé en live comme une véritable création odorifique. Chez Codage, c’est un diagnostic de peau qui nous est livré avant de définir la juste formulation de cosmétique ou de soin du visage dans l’un des deux laboratoires présents sur place.

Codage Paris

Codage Paris

wp_codage_paris2-1024x683

wp_codage_paris4

S’inscrivant dans cette veine sur-mesure tout en surfant sur la fascination pour la beauté coréenne, Le Bon Marché agrandit son Épicerie de la Beauté en installant son bar à masques 2.0 sur le corner de 300m2, aux côtés de best-sellers japonais. À usage unique, ces masques en tissus imbibés promettent d’embellir la peau en une quinzaine de minutes, le tout en nourrissant la fascination occidentale pour les peaux asiatiques. À leur côtés, cushion creams d’origine coréenne et autres cosmétiques 100% naturels dévoilent l’influence criante des compositions respectueuses du vivant.

Le Bar à Masques 2.0 du Bon Marché

Le Bar à Masques 2.0 du Bon Marché

À mi-chemin entre expertise soins naturels et beauté sur-mesure, la boutique en ligne aroma-zone quant à elle met à disposition une large gamme d’ingrédients et de recettes cosmétiques à faire soi-même. Né de la passion de ses fondateurs pour les huiles essentielles, le site distribue aujourd’hui plus de 1500 produits, un succès qui place les impératifs naturels en pôle position des nouveaux exigences beauté.

Kure Bazaar

Kure Bazaar

Longtemps aux antipodes des bienfaits qu’elle proférait, la majorité de la beauté écolo renvoyait une image rustique voire complètement ringarde, entrave sans précédent à son bon développement laissant une place de choix à la marque Khiel’s, précurseur de produits hautement naturels et ce depuis 1851. Fort heureusement, la révolution est en marche, de nouvelles marques comme Bazar Bio redorent le blason des soins nature. Ouvert en 2010 par Héléna Marino, bazar-bio.fr est l’un des premiers sites marchands revendiqué éthique chic et son chiffre d’affaire double chaque année depuis lors. Dans le peloton de tête, des marques comme Tata Harper, Yüli, ou Kure Bazaar, la première ligne de vernis écolos, hissent la beauté green en top trend du moment. “Les marques ne se contentent plus de simplement associer des ingrédients naturels, mais développent des formules très pointues servies par de jolis packaging” explique Héléna Marino, marquant définitivement l’avant et l’après de la beauté bio.

Bakel

Bakel

Flirtant avec les codes du luxe via des interfaces modernes à tendance épurée, les nouvelles marques responsables se taillent la part du lion dans le business des cosmétiques. Mais les initiatives ouvertement revendiquées “100% active ingredients and zero useless substances”, “cruelty free and vegan”, ou encore “gluten free” comme le label italien Bakel, top performer des traitements de la peau, se voient aujourd’hui largement concurrencées par des concepts encore plus extrêmes, mettant au goût du jour des ingrédients millénaires et parfois très controversés. Ainsi, après le boom des sels pour le corps et l’esprit utilisés dans de nouvelles gammes de produits de soin ou bien-être comme les smelling salts de FiG+Yarrow ou les soapstones de Pelle Design, savons au sel pour le corps façonnés à la main comme de véritables pierres précieuses, la dernière tendance beauté se veut encore plus planante.

Les soapstones de Pelle Design

Les soapstones de Pelle Design

Les smelling salts de FiG+Yarrow

Les smelling salts de FiG+Yarrow

Finie l’image noire et illicite du cannabis : à l’heure ou sa légalisation se démocratise, l’industrie de la beauté s’empare de ses vertus bienfaitrices. Regorgeant d’oméga 3 et d’antioxydants hydratants, nourrissants et émolliants, la plante de la discorde entend bien mettre tout le monde d’accord en s’immisçant dans des concepts beauté particulièrement glam comme  Marley Natural. Lancé par les fils de Bob Marley, ce label d’herbe réputé pour être la fine fleur de la weed  entend “soigner une nation” via une ligne bodycare. Paraben, sulfate et cruelty free, cette jolie gamme aux packaging séduisants annonce la couleur. Et si Whoopy Goldberg promet d’emboîter le pas de Marley Natural avec “Whoopi & Maya”, une ligne de produits à base de cannabis destinée aux femmes, d’autres labels moins niches intègrent également le cannabis dans leur formule de soin ou en note olfactive, à l’image de Balenciaga et son parfum Florabotanica.

MArley Natural

Marley Natural

Florabotanica de Balenciaga

Florabotanica de Balenciaga

Repoussant les limites du concept de la beauté green, des marques ultra minimalistes d’inclination luxe revendiquent à l’inverse le refus de la publicité. À l’heure où les nouveaux concepts de beauté naturelle semblent parfois surfer sur un marketing racoleur, le label Aésop est à mille lieues de la cosmétique classique. Né en Australie en 1987, il répond aux problématiques d’une clientèle hype et exigeante partout dans le monde. À l’origine gamme de produits capillaires sans colorants ni parfums artificiels, contenus dans des flacons en verre brun qui protègent le parfum de la lumière, le concept d’Aésop prône depuis 25 ans une beauté raisonnée en toute discrétionL’intérêt sincère que nous portons à un design intelligent et durable s’étend à toutes les facettes du fonctionnement interne d’Aesop. Facilement identifiables par leur décor où le flacon est primordial, les boutiques Aésop font des émules jusque chez les labels moyen de gamme. Ainsi, & Other stories lançait en 2013 sa gamme de produits beauté et soins en exclusivité chez Colette, une ligne minimaliste qui prêche la beauté de la diversité dans un packaging dont le produit lui-même est le héros.

La boutique Aésop à Francfort par l'architecte Philipp Mainzer

La boutique Aésop à Francfort par l’architecte Philipp Mainzer

Aesop-protect-against-pollution

Aésop

 

& Other Stories cosmétiques

& Other Stories cosmétiques

Au coeur du renouveau de la beauté, les produits naturels aux vertus parfois ésotériques s’affichent comme des potions 2.0. Bien décidés à tenir leurs promesses, les compositions précisément étudiées ne versent pas dans le blabla, allant jusqu’à limiter à l’extrême le budget communication pour ne laisser s’exprimer que l’essence bienfaitrice de leurs ingrédients, leurs packaging embrassent pour autant une modernité salvatrice.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1YgXFNv