Frédéric Bodenes, Interview

16 février 2016 - Interview

Directeur artistique depuis 16ans, Frédéric Bodenes nous parle de son métier, ses inspirations et ses mises en scènes au sein du grand magasin Le Bon Marché.

Fréderic Bodenes Directeur Artistique Le Bon Marché Rive Gauche

Vous travaillez au Bon Marché depuis 19 ans. Comment passe-t-on du métier d’architecte au métier de Directeur Artistique et comment cette expertise première vous a t-elle porté ?

En 1997, j’ai rejoint cette grande Maison en tant qu’architecte. Avant il y avait peu de cohérence entre les messages intérieurs, les messages des vitrines et la communication graphique, ces services étaient très cloisonnés. Je suis  alors devenu conseillé artistique; j’ai pris en charge les expos et bien sûr, les vitrines pour créer un lien plus fort entre ces deux mondes. En 2000, après être passé par le poste de directeur de l’identité visuelle, j’ai été nommé directeur artistique, ce qui faisait de moi,  le 1er directeur artistique d’un grand magasin en France!

Les choses se sont fait simplement, par le hasard de la vie et l’amour du métier. A l’origine, j’aurai rêvé être décorateur de théâtre mais finalement Le Bon Marché est une grande scène et je m’y retrouve complètement.

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Quel est le champ d’action et quelles sont les limites d’un Directeur Artistique dans le contexte mercantile d’un Grand Magasin ?

Au Bon Marché le champ d’action est très vaste parce que nous sommes libres de proposer ce qu’on l’on veut. Mon travail aujourd’hui consiste à faire du « story telling », c’est à dire écrire des histoires, en proposer, comme par exemple, l’artiste Ai Wei Wei, et ensuite de les mettre en scène.

L'artiste Ai Wei Wei pour Le Bon Marché

L’artiste Ai Wei Wei pour Le Bon Marché

L'artiste Ai Wei Wei pour Le Bon Marché

L’artiste Ai Wei Wei pour Le Bon Marché

Le Bon Marché Rive Gauche est une institution et cultive sa différence façon concept store. Quelle ligne artistique visez-vous à travers vos réalisations ?

Je ne peux pas dire que nous ayons une ligne artistique mais nous mettons notre sens du bon goût et de la mise en scène au service de l’Enseigne. Un  grand magasin est un peu comme un magazine et doit garder un esprit mode proche de l’air du temps. Le Bon Marché se doit d’avoir toujours les produits les plus pointus, les plus exclusifs dans une mise en scène contemporaine.

Je dirais qu’aujourd’hui la ligne artistique du Bon Marché est toujours élégante, un petit côté rive gauche décalée avec un peu d’audace et surtout beaucoup d’humour.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Avec mon équipe on se cultive énormément, nous suivons toutes les expos, les endroits les plus branchés, les musées les plus pointus comme la biennale de Venise et ce, dans le monde entier ! Nous sommes des têtes chercheuses, nous captons les tendances du moment et nous travaillons beaucoup en brainstorming.
À en croire le contenu mis en avant dans les vitrines, qui présente rarement du vêtement, votre travail doit être porteur de rencontres inattendues. Quels sont vos impératifs pour élaborer une vitrine ?

A mon sens, le rôle des vitrines n’est pas de présenter le produit mais de provoquer une émotion, proposer une thématique ou un message afin de susciter l’envie de rentrer à l’intérieur du magasin!

La vitrine est une mise en condition, un avant-goût, un théâtre d’installation artistique!

Installation monumentales de l'artiste Ai Wei Wei à l'intérieur du Bon Marché

Installation monumentale de l’artiste Ai Wei Wei à l’intérieur du Bon Marché

Installation monumentales de l'artiste Ai Wei Wei à l'intérieur du Bon Marché

Installation monumentale de l’artiste Ai Wei Wei à l’intérieur du Bon Marché

Combien de temps à l’avance décidez-vous des vitrines à venir, notamment celles de Noël ?

Nous travaillons 1an en avance, en ce moment nous écrivons 2017 dans les grandes lignes. Je propose un séminaire avec mes équipes pour brainstormer sur ce que l’on pourrait faire d’exceptionnel toujours sous le “chapeau” mode, design, maison, noël…

Les vitrines de Noël 2015 du Bon Marché

Les vitrines de Noël 2015 du Bon Marché

Les vitrines de Noël 2015 du Bon Marché

Les vitrines de Noël 2015 du Bon Marché

En plus des collaborateurs externes invités régulièrement, vous travaillez avec des équipes internes, du scénographe au bureau de style… Comment intervenez-vous pour orchestrer ces différentes ressources ?

Aujourd’hui nous sommes 22, nous écrivons les scénarios, la musique, tout de A à Z (tote bag, livres etc…). Tout est « fait maison »,  un peu comme une agence interne dans laquelle il y aurait des architectes, des graphistes, des merchandisers et même des menuisiers. Parfois nous travaillons aussi avec des sociétés extérieures pour réaliser les décors.

Sur chaque projet je nomme un graphiste, un scénographe/architecte et un présentateur visuel, ces 3 personnes deviennent les pilotes du projet. Chaque semaine, nous nous réunissons  car je tiens à faire passer le même message, au même moment et partout!
Quels projets artistiques attendent le Bon Marché dans le futur ?

Pour la prochaine exposition nous avons collaboré avec Iris Apfel pour la fashion week. Encore une fois nous avons joué le côté décalé avec une It Girl mode de 94 ans ! Nous lui avons présenté 3 histoires illustrées de scénarios d’expositions et son choix s’est arrêté sur le thème Iris in Paris. Pour mettre en scène ce thème, Iris a choisi 10 endroits à Paris avec des tenues extravagantes différentes dans chaque lieu. Pour les illustrations, nous avons collaboré avec Eric Giriat. Nous avons créé, pour l’occasion, des produits dérivés comme des cartes postales, des livres, foulards, bijoux… Cette mise en scène  sera disponible dans nos vitrines à partir du 27 février.

Iris_Apfel_©Gabriel_de_la_chapelle_HD_V2-9

Iris Apfel par Gabriel de la Chapelle

En exclusivité les illustrations des vitrines d’Iris in Paris au Bon Marché :

Illustrations d'Eric Giriat pour les vitrines Iris in Paris

Illustrations d’Eric Giriat pour les vitrines Iris in Paris

 

 

 

 

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/20XVAeT