Blogueur VS YouTubeur

10 novembre 2015 - Inspiration, Lifestyle

En septembre dernier, un documentaire d’Arte décortiquait les rouages du nouveau business de la mode. L’air est désormais bien connu : profondément bouleversé par le boum des blogueurs, l’univers des  défilés notamment s’est transformé en un vaste meltin’pot où jeunes blogueuses et rédactrices mode se jouxtent en toute bienséance, dédramatisant le rôle d’une presse écrite autrefois toute puissante. Particulièrement exhaustif, “Nous Sommes Fashion!” n’abordait pourtant pas le cas récent des YouTubeurs, ces blogueurs 2.0 sur le point de détrôner les derniers empereurs à régner… Blogueur VS YouTubeurs, que la lutte commence !

"Nous Sommes Fashion !" Documentaire d'Arte diffusé le 26 septembre dernier

« Nous Sommes Fashion ! » Documentaire d’Arte diffusé le 26 septembre dernier

Longtemps boudé par les marques, le digital bénéficie aujourd’hui de l’importance croissante des blogueurs, des réseaux sociaux et du commerce en ligne pour faire pencher la balance. À présent, taux de clics, nombre de likes et followers font et défont sans vergogne les front row de demain et l’on ne cherche plus à prouver l’influence écrasante des blogueurs sur l’industrie de la mode. Fourmilière du web et marionnettistes silencieux dans la valse des créateurs, ils régissent en coulisses la Haute Couture et le Prêt-à-Porter.

Lancée en 2006 à une période où le blog commençait à se développer, Mariline Fiori aka Garance Doré célèbre actuellement dix années couronnées de succès avec la sortie d’un livre anniversaire. Ex compagne du photographe Scott Schumann, blogueur pionnier à l’origine du streetstyle, cette américaine d’adoption aux racines corses campe en haut du panier accompagnée d’une équipe créative regroupée sous l’appellation Studio. Plus qu’un blog, Garance Doré est une marque qui véhicule sa vision du monde et sa créativité à travers la production d’articles, d’illustrations, de vêtements, de vidéos, d’une ligne de papèterie ou encore à travers des collaborations ou conférences que la demoiselle de quarante ans anime d’une main de maître. Shooting, editing, consulting… Les nombreuses activités développées par Garance Doré au cours des dernières années lui valent le statut de consultante artistique, casquette fraîchement prisée pour les blogueuses d’avenir. Après s’être aventurée tête baissée sur des terrains qu’elle avoue n’avoir imaginé de fouler, Garance Doré quitte enfin l’étiquette amateur de la blogueuse pour une légitimité artistique reconnue par la profession.

Margaret Zhang aka Shine By Three

Margaret Zhang aka Shine By Three

Garance Doré, Scott Schumann, Lisa Gachet de Make My Lemonade… La première génération de blogueurs ayant su transformer son élan créatif en valeur ajoutée inestimable pour le business de la mode a également entraîné une vague de wannabe enthousiastes, et la fin des années 2000 a vu s’élever le blog au rang de must-have facile d’accès bien que pas toujours pertinent. Mais au milieu de la foule des assoiffés de célébrité prêts à tout pour une entrée chez Chanel, certaines personnalités s’élèvent et font entendre leur voix. À vingt-deux ans, Margaret Zhang, la jeune australienne derrière le blog Shine By Three vient tout juste d’obtenir le Elle Style Awards d’Influenceur Digital de l’Année.

Margaret Zhang aka Shine By Three

Margaret Zhang aka Shine By Three

Visage international de Clinique, elle présente également un pedigree de collaborations à faire pâlir d’envie les anciens de la profession. Swarovski, Louis vuitton, Ralph Lauren, Uniqlo, Nike, Net-À-Porter… Cette jeune icône de mode au visage ingénu est pourtant une businesswoman aguerrie, figurant au classement #BOF500 des personnes qui font l’industrie mondiale de la mode. Consultante mode pour des magazines comme Vogue, blogueuse au style affirmé et étudiante en dernière année de droit, sa silhouette frêle compte près de 650 000 followers Instagram et une carrière toute tracée. Plateforme d’hébergement d’une créativité saluée, le blog de Margaret Zhang est aujourd’hui un CV digital qui aligne récompenses et distinctions parmi ses créations maisons… L’appellation de blogueur, galvaudée et désuète, fait alors place à la mention plus prestigieuse d’influenceur, terme qui résume la perception nouvelle de ceux qui ont réussi là où beaucoup ont échoué.

Margaret Zhang X Clinique

Margaret Zhang X Clinique

Pointés du doigt par Alber Elbaz dans sa dernière exposition photographique, les travers de la hiérarchie nouvellement définie engrange une mode en 2D forcée d’accéder aux désirs d’immédiateté d’une communauté en demande permanente. Assujettis aux transformations imposées par l’univers digital, les créateurs, ces shivas  du numérique, doivent satisfaire un rythme de consommation effréné provoqué par le succès du e-commerce, tout en abreuvant les multiples biais de communication que sont les nouveaux médias sociaux… Mais cette dictature de l’image semble atteindre ses limites avec l’émergence d’un réseau qui fait déjà de l’ombre aux blogueurs. Idéal pour nourrir une communauté de contenus I.R.L (« in real life ») profondément vivants et tisser une proximité quasi réelle, YouTube est le nouveau réseau à la mode, capable d’ouvrir cette industrie sur un monde nouveau. Sans filtre et au moyen d’une mise en scène sommaire, les Vlogueurs (V- pour vidéo) cannibalisent les autres réseaux sociaux et leur ascension atteint des sommets insoupçonnés.

D’autant que l’audience de la plate-forme d’échanges vidéo YouTube y enregistre une forte audience, en constante progression. Un « temps passé sur YouTube en hausse de 60 % en 2014, avec 31 millions de visiteurs uniques », précise le dossier de presse de Video City, le nouveau festival des créateurs du web qui s’est tenu les 7 et 8 novembre à Paris.

EnjoyPhoenix X RAD.co

EnjoyPhoenix X RAD.co

Première YouTubeuse à atteindre les 100 000 abonnés, la jeune lyonnaise de vingt ans Marie Lopez alias EnjoyPhoenix termine l’année avec une omniprésence qui frôlerait presque l’ubiquité. Personnalité phare de l’émission Danse Avec Les Stars sur TF1, elle jouit également d’une place de choix dans l’émission beauté “T’as Pas du Gloss ?” lancée par la marque de cosmétique Gemey-Maybelline en janvier 2015. Après la publication d’un livre ayant de loin dépassé les records de ventes de Guillaume Musso et une collaboration récente avec la marque Benefit, Marie Lopez fait ses premiers pas dans la mode avec une capsule en collaboration avec RAD.co lancée fin octobre…Son “truc en plus” ? Une authenticité et un franc-parler cultivés qui touchent une cible de plus en large et détrônent les séries mode froides et figées des blogueurs professionnels.

Livre #enjoymarie de Marie Lopez

Livre #enjoymarie de Marie Lopez

Autre exemple Glossybox, le spécialiste des coffrets beauté sur abonnement, collabore avec le collectif de YouTubeuses Rose Carpet, 550 000 abonnés au compteur, pour une box beauté. Lancée en avril 2014 par le groupe M6, la chaîne YouTube Rose Carpet, qui réunit la fameuse EnjoyPhoenix et Elsamake Up, s’adresse aux jeunes femmes entre 15 et 25 ans et propose des conseils mode, beauté ou encore bien-être.

De la publicité au cinéma en passant même par la politique,  tous s’arrachent les services des Youtubers. En effet avec eux, le jackpot commercial est quasiment garanti. Dernières preuves en date : Norman fait salle comble partout en France avec son one man show, Nicolas Hulot récolte 9 millions de vues en s’invitant chez les humoristes du collectif Golden Moustache, le livre #EnjoyMarie (Anne Carrière éditions) d’EnjoyPhoenix et la web série Snap Trip, jouée par des talents internet coachés par Melty, a engrangé 58 millions de vues en trois jours…

Karlie Kloss online

Karlie Kloss online

À en croire le lancement récent de la chaîne YouTube Klossy, par la jeune mannequin, étudiante, égérie L’Oréal, ange Victoria’s Secret et femme d’affaire redoutable Karlie Kloss, nul doute que l’avenir de la mode est dans le Vlog.

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1O18CyI