Pokémon Go : Catch’n Learn

6 septembre 2016 - Inspiration, Lifestyle

A moins d’avoir vécu dans une grotte durant les deux derniers mois, nul n’est censé ignorer le phénomène Pokémon Go. Annoncée en septembre 2015, la sortie du jeu en réalité augmentée créé conjointement par Pokémon Company, Nintendo et Niantic, ex filiale de Google, est une cash machine sans précédent qui ouvre l’horizon des possibles du marketing…

Pokémon Go

Pokémon Go

Une horde de millennials absorbés par leur écran de smartphone convergeant frénétiquement vers le même point de ralliement, c’est le même scénario qui se reproduit de Central Park aux ruelles de Bordeaux…. Provoqués par l’apparition d’un Salamèche ou autre créature figurant au palmarès des Pokémon les plus rares, ces soulèvements de foules sont devenus pire que monnaie courante à travers le monde. L’engouement est tel que Niantic a très concrètement repoussé la sortie française officielle de Pokémon Go suite à l’attaque terroriste du 14 juillet, craignant la formation d’attroupements inappropriés dans le contexte actuel…

Gratuit au téléchargement, le jeu aurait pourtant rapporté 160 millions de dollars en un mois, l’équivalent d’environ 5 millions de dollars par jour gagnés en micropaiements. Par ailleurs, le PDG d’Apple Tim Cook confirme la tendance dans un tweet, affirmant que le mois de juillet était un mois record pour les revenus générés sur l’App Store d’Apple… Une manne juteuse pour la firme connaissant une véritable baisse des ventes sur l’iPhone, son produit star. Dépassant localement le nombre de téléchargements de Twitter, Tinder, What’s App ou Snapchat, le jeu qui a fait grimper l’action de Nintendo de 93,2% en une semaine à la bourse de Tokyo s’est très vite avéré incontournable pour les marques, bien résolues à tirer profit de cette révolution…

Capture d’écran 2016-08-04 à 22.07.35

Combinaison parfaite entre réel et virtuel, Pokémon Go présente un potentiel de booster de ventes sans précédent qui pourrait bien régler une fois pour toutes les problématiques drive-to-store des divisions marketing. Le principe ? se rendre dans une localisation réelle pour attraper, faire progresser ou éclore ses Pokémon. En résumé, le monde devient un terrain de jeu et il est probable notamment que les ventes de billets vers l’Australie, lieu de villégiature principal du Pokémon Kangourex, grimpent en flèche.

pokemon-go-160-million-cumulative-revenue-1024x670

Nouveau moyen d’attirer le chaland en boutique, Pokémon Go permet déjà aux marques d’investir dans des “leurres” boutiques, sortes de pièges à Pokémon qui les attire ostensiblement sur leur emplacement pendant trente minutes. L’équation devient alors très simple : chasseur = chaland. Pour la modique somme de 100 “Pokécoins”, l’équivalent d’1€, une marque peut acquérir un “leurre” boutique en espérant convertir une simple visite de chasseur en acte d’achat. Prochainement, la plateforme devrait même intégrer les “emplacements sponsorisés” sur le principe des filtres géolocalisés Snapchat, probablement plus coûteux et à la portée des grandes entreprises. Porte d’entrée des marques dans l’univers virtuel, Pokémon Go réinvente ainsi le marketing géolocalisé à l’heure où Internet et la révolution digitale devinaient un frein aux enjeux drive-to-store…

Capture d’écran 2016-08-04 à 21.40.04

Première enseigne à surfer sur la vague, Monoprix proposait il y a plus d’un mois son “kit de dresseur”. Proposant un kit composé d’une barre énergétique, d’un brumisateur, d’une crème solaire, de pansements à ampoules et d’une batterie nomade, l’opération #Pokémonop a engendré un écoulement des stocks quinze minutes à peine après sa mise à disposition. De son côté, Reebok a été la première vague de sneakers à citer explicitement le jeu sur une vidéo Twitter, sans même bénéficier de l’appui financier d’une collaboration. Argument marketing, Pokémon Go devenait dans ce spot publicitaire LA raison d’enfiler ses runnings Reebok pour partir en chasse avec ses amis. Inutile de préciser que le commerce des batteries de secours a lui aussi été pris d’assaut avec une augmentation des ventes de Powersticks de 240% en juillet par rapport au mois de juin dans les magasins Base en Belgique.

5799d1ae35705dcbd709749b

Parmi les autres secteurs touchés directement par la fièvre Pokémon Go, l’e-santé fait un pas de géant et trouve en ce jeu une émulation inattendue pour modifier les habitudes de vie des patients malades, parfois peu motivés par l’austérité d’un simple traqueur d’activité collecteur de données. À noter qu’un bracelet connecté Pokémon Go d’une valeur de 40€ (vibrant à l’approche d’un Pokémon Sauvage, scintillant s’il est rare et clignotant près d’un Pokéstop) est déjà annoncé pour septembre.

fd89b0cc3d0632f665ef1cfa1d874

Côté applis de rencontres, les développeurs s’en sont également donnés à coeur joie en créant Pokématch et Pokédates, deux apps de rencontres pour les joueurs de Pokémon Go permettant de mettre en relation un joueur avec des élus potentiels se situant à proximité. Basée sur le postulat qu’un chasseur chercherait à sortir avec un autre chasseur, Pokématch a déjà mis la main sur un vivier de 8000 utilisateurs actifs. Mais les opportunités sont véritablement infinies puisque l’on a également vu une professeure britannique démissionner pour s’enrichir en lançant un trafic de comptes Pokémon Go (menés par ses soins au niveau 15 à 20) sur Ebay.

La Fondation Louis Vuitton relaie le phénomène Pokémon Go sur Instagram

La Fondation Louis Vuitton relaie le phénomène Pokémon Go sur Instagram

Originellement hermétique à ce genre de folies gaming, le secteur du luxe entend lui aussi s’assurer des retombées commerciales grâce à Pokémon Go. Si la cible du jeu est relativement jeune et son pouvoir d’achat insuffisant pour le marché du luxe, de nombreuses autres méthodes plus créatives permettant de contribuer au storytelling et à l’image de marque sont à envisager. “Imaginez un créateur de mode qui enverrait ses invitations de défilés via Pokémon Go et qui demanderait aux convives de marcher deux vrais kilomètres pour pouvoir la télécharger. Cela ferait une belle histoire, sans mentionner toutes les calories brûlées lors du processus.” confie Uché Pézard, Directrice Générale de Lux Corp, groupe de consulting sur la stratégie digitale des marques de luxe. En capitalisant sur la rareté et l’exclusivité permises par le jeu, ces dernières pourraient par exemple proposer des éditions limitées chassables uniquement sur Pokémon Go ou même des coupons promos à durer limitée  pour susciter de nombreux achats impulsifs…

PokéXfashion réinvente les plus belles campagnes de saisons avec Pokémon

PokéXfashion réinvente les plus belles campagnes de saisons avec Pokémon

tumblr_ob3qdnFuYM1qktfamo1_1280

PokéXfashion pour la campagne Gucci

PokéXfashion réinvente les plus belles campagnes de saisons avec Pokémon

PokéXfashion pour la campagne Gucci

Reste à savoir si le phénomène Pokémon Go réussira à s’installer dans la durée en dépit de l’aspect contraignant que peut représenter – à terme – la marche à pieds !

 

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/2bPKRLK