Magie Frank Gehry

20 octobre 2014 - News

Considérée comme « la plus grande prouesse de l’architecture américaine », le vaisseau de verre conçu par Frank Gehry pour accueillir la Fondation Louis Vuitton dédiée à l’art contemporain ouvrira ses portes le 27 octobre à Paris. Flottant comme un nuage au milieu du jardin d’acclimatation, ce mastodonte de douze mille mètres carrés qui s’élève à quarante-huit mètres de haut est un bijou d’architecture qui prouve une nouvelle fois l’audace et le génie d’un Frank Gehry aussi discret que talentueux.

Fondation Louis Vuitton pour l'art contemporain

Fondation Louis Vuitton pour l’art contemporain

Scellant son amour pour Paris où il vécut un an pendant les années soixante, cette dernière réalisation de Frank Gehry ne fait que renforcer le poids de ce prix Nobel d’architecture 1989 et donne l’occasion au Centre Georges Pompidou de présenter la première rétrospective européenne sur le phénomène Frank Gehry. Sacré en 2010 « architecte le plus important de notre temps » par Vanity Fair US, l’octogénaire hyperactif à la création foisonnante est l’icône de la création contemporaine. Du 8 octobre au 5 janvier, le Centre Pompidou propose donc une lecture globale de son oeuvre monumentale, à travers plus de soixante maquettes et deux-cent-vingt dessins originaux retraçant son parcours, de ses débuts modestes en 1977 avec l’extension de sa maison de Santa Monica jusqu’à la consécration que lui valurent la réalisation du Guggenheim de Bilbao en 1997 et la foule d’autres créations qui s’enchaînèrent ensuite.

Musée Guggenheim de Bilbao par Frank Gehry (1997)

Musée Guggenheim de Bilbao par Frank Gehry (1997)

L’architecture comme langage, Frank Gehry en révolutionne l’esthétique en s’inspirant du mouvement ondulant de la carpe que sa grand-mère conservait dans sa baignoire avant de la cuisiner au dîner pour shabbat. Obsédé par les courbes, il brise sans cesse les lignes droites en tordant, froissant et bousculant la rigidité de la matière pour mieux faire taire la monotonie de la vie. « Humaniser la modernité », c’est l’ambition de ce ponte de l’architecture qui travaille en fripant bouts de papiers et canettes de Coca pour aboutir au gigantisme époustouflant de ses structure ondoyantes. Épouser la réalité pour mieux la transfigurer, c’est cela meme qui caractérise l’oeuvre de Frank Gehry. Enfant pauvre de Toronto, fils d’un immigré juif polonais qui le qualifiait de rêveur qui n’irait nulle part, Gehry est aujourd’hui partout, et ses oeuvres s’élèvent avec magnificience pour banir l’inaperçu tout en fuyant le m’as-tu-vu.

La maison de Frank Gehry à Santa Monica

La maison de Frank Gehry à Santa Monica

Architecte équilibriste, Frank Gehry a beau qualifier son iPad d’inutile et être un total étranger pour tout ce qui touche de près ou de loin à l’informatique, ses esquisses ondoyantes se révèlent de véritables prouesses d’avant-garde technologique et son entreprise Gehry Technologies en partenariat avec le leader du marché Dassault Systèmes emploie une centaine employés qui offrent leur expertise aux architectes du monde entier. Pourtant, Frank Gehry n’en demeure pas moins un artiste respecté dans le monde de l’art. Ayant cotoyé la scène artistique californienne dans les années soixante, sa passion dévorante pour la création fait de lui un maître de la « haute sculpture ».

Hotel Marquès de Riscal en Espagne par Frank Gehry

Hotel Marquès de Riscal en Espagne par Frank Gehry

Acharné, Frank Gehry dessine meubles et bijoux (un  certain temps pour Tiffany), met en scène expositions et opéras (Don Giovanni en 2012 au Walt Disney Concert Hall qu’il a lui même conçu), assure un programme d’éducation à l’art pour des jeunes défavorisés et enseigne à la prestigieuse université de Yale… Pharaonique, ce qualificatif colle à sa carrière comme la sève à l’arbre et la grandeur de ses projets ne dessert en rien la dimension démocratique qu’il y intègre comme au Walt Disney Concert Hall où toutes les places se valent, et où la notion de loge VIP est bannie. Urbaniste et humaniste, son oeuvre joue un rôle social et culturel  dans la ville, ce qui lui vaut les hommages de nombreux artistes et politiques, comme Hilary Clinton dans ses mémoires publiées en juin 2014.

Walt Disney Concert Hall par Frank Gehry

Walt Disney Concert Hall par Frank Gehry

Fuyant le star système, Frank Gehry n’oublie pas ses débuts modestes et l’angoisse de la faillite ne le quitte pas depuis qu’il a refermé à jamais la porte du cabinet d’architectes qui l’employait avant de lancer sa propre affaire en 1962. Respectant les budgets avec l’humilité d’un jeune apprenti, il crée dans le respect et pour autrui, qualité peu commune dans le milieu, qui lui vaut foule de projets. Narguant ses quatre-vingt-cinq ans, il travaille aujourd’hui sur la création du nouveau campus de Facebook en Californie et du futur Guggenheim d’Abou Dhabi… À très bientôt Frank Gehry !

Retrouvez les vitrines réalisées par Frank Gehry sur notre site dailyshopwindow.com

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_02_2307_SEP16

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_06_2290_SEP16

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_01_2309

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

dailyshopwindow-vitrines-créatives-creative-windows-vitrines-magasins-windows-shop-LouisVuitton_03_2304_SEP16

Louis Vuitton, Paris, 16/09/14

© dailyshopwindow.com | http://bit.ly/1vAXT69